Critique – Constantine – Saison 1

Un florilège de séries estampillées DC Comics sont ou seront présentes dans l’univers du petit écran. Celle du chasseur de démons Constantine n’échappe pas au couperet de notre plume.

Un maître des sciences occultes, une âme damnée et des démons dans la nuit, nous sommes à mi-chemin entre Buffy et Emile et Image. Adapte de la bande-dessinée Hellblazer de DC Comics, Constantine vient de se terminer pour sa première saison. On fait le point ensemble, voilà notre avis !

Une adaptation sur petit écran.

Le personnage de Constantine est tiré de Hellblazer, un comics sous le label Vertigo, l’édition pour adultes de DC Comics. D’où un univers beaucoup plus sombre que ce que l’on connaît, comparativement à, par exemple, Batman, Flash ou Arrow.
Constantine avait déjà était porté à l’écran en 2005. Mené par Keanu Reeves (47 Ronins), ce film n’a pas eu le succès escompté. Pourtant à mon goût plutôt réussie, cette version a souffert d’un manque de promotion ou d’identification du public à ce personnage.
Constantine est un chasseur de démons et un maître des arts occultes. Damné, il ne se remet pas d’une défaite qui écourtera la vie d’une innocente et se retire de la protection contre les forces du mal. Mais un possible repentir par l’arrivée d’un grand ennemi inconnu l’oblige à revoir ses priorités.

Constantine serie affiche cover
Constantine essuie les ennuis.

Nous comprenons rapidement que le personnage va au-devant d’un grand danger. Explicitement dévoilé dès les premières minutes de la série, le scénario ne semble malheureusement pas vouloir nous le montrer. La série paraît manquer d’une trame directrice. Nous ne visualisons pas la finalité, ni un crescendo de l’intrigue. Les épisodes se suivent mais manquent de cohésion globale. Les démons ne semblent pas agir de façon construite et ordonnée en opposition avec la pseudo-menace montante. L’introduction des personnages satellites est assez floue. Ils apparaissent dans un épisode pour repartir sans raison dans les suivants.

La distribution est plutôt fraîche et on notera peu de têtes connues hormis celle de Harold Perrineau Jr. (Matrix Reloaded, Romeo + Juliette) dans le rôle de l’ange Manny. Matt Ryan endosse le rôle de l’exorciste. Du premier abord, plutôt critique envers le choix d’acteur qui me paraissait trop sympathique, celui-ci reste en fin de compte pareil à lui-même : sarcastique et souvent méprisant envers les autres. Entouré par dépit ou par choix, ses acolytes feront les frais d’une amitié avec Constantine. Gratitude et reconnaissance ne faisant pas partie du vocabulaire de l’exorciste, il n’en reste pas moins intrigant. Un flou plane au-dessus du personnage sur ses motivations et les raisons de sa situation nous poussant à vouloir en savoir plus et à s’attacher à ses péripéties.

Les voix du seigneur de l’enfer sont impénétrables.

Au-delà du défaut, à mon sens, de rythme dans l’intrigue, nous pouvons reprocher l’évincement déjà dès le pilote d’un personnage supposé principal. En effet, on nous présente Liv Auderdine dans le pilote, pour la retirer dès le second épisode. Problème de casting ou de mise en route de la série ? Nous n’avons pas d’opinion sur cet évènement. Ajoutons à cela le renoncement à l’usage massif de cigarette pour des raisons évidentes de diffusion (l’excès de fumée étant un symbole qui entoure le personnage de Constantine – vous imaginez Thor sans Mjöllnir ?), nous sentons une certaine confusion autour de la représentation du maître des arts obscurs.

Pourtant bien réalisée, avec des effets visuels simples mais qui font le travail, Constantine saison 1 subit le manque d’une ligne scénaristique efficace. Intrigué par ce personne méconnu et sombre, les spectateurs que nous sommes demandons plus à cette série. Nous ne pouvons qu’espérer que le nuage qui entoure les personnages se lèvera dans une prochaine saison, si saison 2 il y a. Ce qui est assurément incertain au vu des retours assez faibles de l’audience.


Constantine NBC (2014) – Trailer Oficial #1

Si vous voulez en savoir plus sur Constantine saison 1, je vous conseille les liens suivants :

http://marvelll.fr/critique-constantine-saison-1/
http://geekroniques.fr/series/constantine-saison-1/

Critique - Constantine - Saison 1
Constantine n'a pas le retour escompté.
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Image et son
On aime bien
  • Le personnage atypique
On aime moins
  • Le manque de cohésion
  • L'intrigue qui va nulle part
  • Pas assez sombre ?
2.5La note
Note des lecteurs: (1 Vote)
    • Lucile Malargé

      J’avais bien aimé le film, du coup cette série m’intrigue ! Dommage que Dracula m’ait appris de ne pas commencer une série qui risque d’être annulée dès la première saison. Le trailer de ce nouveau Constantine fait bien envie en tous cas 🙂

      • Benoît Decoopman

        Oui le trailer est sympa, mais il n’est pas représentatif du reste. Fais toi ta propre opinion 😉

    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      Une série que je ne suis pas (sic) mais il semblerait qu’il manque la fameuse tension, tension qui procure l’envie de voir le suivant. C’est ce que je ressens dans ton critique. Me trompe-je ?

      • Benoît Decoopman

        Oui, en tout cas pour ma part, il n’y avait pas d’enjeux. On nous annonce un grand mal qui arrive, mais aucun signe de son arrivée prochaine …