Critique – Grey’s anatomy – Saisons 1 à 9

Grey’s anatomy est l’une des séries qui a marqué la dernière décennie. Critique des neuf premières saisons !

Il y a peu nous vous présentions une critique de la saison 10 de Grey’s anatomy. Cette fois nous vous proposons un petit retour sur les neuf premières saisons de la série dont le titre est inspiré de l’ouvrage d’anatomie et de chirurgie Gray’s anatomy écrit par le docteur Henry Gray en 1958.

Les débuts de Grey’s anatomy

Grey’s anatomy est une série médicale créée par Shonda Rhimes (aussi créatrice de la série Scandal) et qui a vu le jour en 2005 sur la chaîne ABC. L’épisode pilote de la série diffusé un 27 mars aux États Unis va poser les bases pour les dix années qui vont suivre. Meredith Grey (Ellen Pompeo), le personnage principal de Grey’s anatomy, se réveille aux côtés d’un homme qu’elle a rencontré dans un bar la veille. La jeune femme est en retard pour son premier jour d’internat en chirurgie au Seattle Grace Hospital. Elle n’est pas la seule à se lancer dans le grand bain du monde médical. A ses côtés, il y a l’ambitieuse et talentueuse Cristina Yang (Sandra Oh), le torturé Alex Karev (Justin Chambers), la jolie Izzie Stevens (Katherine Heigl) et le naïf Georges O’Malley (T.R. Knight). A son arrivée au Seattle Grace Hospital, Meredith Grey, va se rendre compte que l’homme avec qui elle a passé la nuit n’est autre que le grand chirurgien Dereck Shepherd (Patrick Dempsey). Parmi les autres supérieurs des nouveaux internes, il y a le chirurgien Preston Burke (Isaiah Washington), la redoutable résidente Miranda Bailey (Chandra Wilson), et Richard Webber (James Pickens Jr) qui n’était autre que l’amant de la mère de Meredith, la très célèbre chirurgienne Ellis Grey. Cette dernière est atteinte de la maladie d’Alzheimer et n’exerce plus, ce que personne ne sait à l’hôpital.

Couverture de la pochette DVD de la saison 2 de Grey's anatomy

Grey’s anatomy, saison 2

Lors de cette première saison, les personnages de Grey’s anatomy apprennent à se connaître les uns les autres en même temps que nous les découvrons. Nous nous attachons à eux pendant qu’ils apprennent à s’apprécier. Malgré la gravité des cas médicaux, le ton est assez léger et les situations assez cocasses. Les premières relations amoureuses s’installent, les amitiés se forment.

Dès son lancement, Grey’s anatomy connaît un grand succès, tant aux États-Unis qu’en France. Pas étonnant, la série possède tous les ingrédients pour captiver le public : entre cas médicaux marquants, compétition et survie dans le monde hospitalier, et relations amoureuses ou amicales entre les personnages, le mélange fonctionne. Quand Grey’s anatomy débarque sur les écrans, de par le milieu dans laquelle elle se déroule et l’évocation de la vie privée des personnages, la comparaison est souvent faite avec Urgences, la série qui a révélé Georges Clooney et qui a connu un succès fou durant quinze saisons. Pas facile de prendre le relai après cela, mais le pari est réussi.

Évolution de la série

D’une manière globale, Grey’s anatomy nous raconte comment de simples internes vont peu à peu devenir de vrais chirurgiens tout en vivant des événements personnels difficiles voire totalement traumatisants. Sachant que les études de chirurgie durent sept ans, les scénaristes avaient donc une grande plage de temps à leur disposition.

A la fin de la saison 1, un premier personnage est intégré à l’intrigue de Grey’s anatomy. Il s’agit d’Addison Montgommery (Kate Walsh), la femme de Derek Shepherd, qui viendra se placer entre lui et Meredith. Le personnage devient récurrent et le public l’aime tellement que Shonda Rhimes décide de créer une série dérivée dont elle sera le personnage principal. Addison Montgommery quitte le Seattle Grace Hospital à la fin de la saison 3 pour rejoindre la clinique Ocean Side à Santa Monica. En 2007, Private Practice est donc lancée. La petite sœur de Grey’s anatomy durera six saisons.

La troisième saison signe aussi la fin de Preston Burke. En 2007, l’événement fait grand bruit puisqu’il s’agit d’un départ inattendu : Isaiah Washington est renvoyé de Grey’s anatomy pour propos homophobes envers un autre acteur de la série, T.R. Knight.

Ces départs et l’évolution des intrigues provoquent de nouvelles arrivées au sein de l’hôpital. Ainsi, Mark Sloan (Eric Dane) – un personnage que j’apprécie particulièrement soit dit en passant – fait son apparition au cours de la deuxième saison et sera présent jusqu’au début de la saison 9. Le docteur Callie Torres (Sara Ramirez) apparaît également lors de la deuxième saison tout comme Lexie Grey (Chyler Leigh) qui disparaîtra tragiquement en même temps que Mark Sloan. Owen Hunt (Kevin McKidd aussi vu dans Percy Jackson : le voleur de foudre), lui, n’arrive qu’au début de la saison 5 de Grey’s anatomy mais s’imposera vite comme un personnage indispensable. De son côté, Georges O’Malley quittera la série à la fin de la saison 5, tandis qu’Arizona Robbins (Jessica Capshaw) intégrera l’équipe du Seattle Grace Hospital au cours de la même saison. Enfin, Izzie Stevens fera ses adieux lors de la sixième saison.

Au fur et à mesure des saisons, les intrigues vont devenir de plus en plus sombres. Les personnages vont vivre des événements de plus en plus difficiles. Les fins de saisons vont également s’avérer de plus en plus explosives, tenant le spectateur en haleine et lui donnant une envie irrépressible de connaître la suite en attendant la sortie de la suivante.

Grey’s anatomy, une série qui s’essouffle avec le temps

Vous l’avez compris, peu à peu, beaucoup de personnages emblématiques et historiques de la série ont quitté la série, souvent remplacés par d’autres personnages tout aussi forts. Les personnages sont un des atouts de Grey’s anatomy. Ceux que le public n’aime pas ou qui ne sont pas assez puissants sont rapidement éliminés de la série. C’est très largement le cas au cours de la saison 10 par exemple. L’histoire de chacun d’entre eux est développée de manière à ce que l’on puisse s’y attacher aisément et durablement. N’oublions pas également que les relations sentimentales sont une composante très importante de la vie de ces médecins… Normal donc que les histoires amoureuses prennent autant de place que la médecine dans les intrigues. Et Shonda Rhimes n’est certainement pas sans savoir que c’est un sujet qui passionne toujours le spectateur…

L’autre force de Grey’s anatomy c’est le ton qu’elle adopte. La série use et abuse de drames et de tragédies. La saison 9 atteint clairement des sommets en matière d’atmosphère pesante et dramatique. Le but est clairement de susciter l’émotion auprès du téléspectateur, de lui donner des frissons et de le faire pleurer à chaudes larmes. Fort heureusement, il y a aussi des instants placés sous le signe de l’humour ou des répliques caustiques, piquantes et drôles qui permettent de détendre un peu l’atmosphère, mais l’insouciance des débuts a malgré tout disparu.

Par ailleurs, Shonda Rhimes semble avoir un goût prononcé pour la tragédie et en particulier pour les catastrophes. Comme il est mentionné dans notre article sur la saison 10 de Grey’s anatomy, les protagonistes ont été confrontés à de multiples événements d’une rare violence. Ils ont subi des tempêtes, des prises d’otage, des maladies, des morts violentes de proches et de médecins, le crash d’un avion, un effondrement… Cela fait beaucoup pour un seul hôpital. Au fur et à mesure des saisons, Grey’s anatomy est tombée dans le défaut de la surenchère. Les personnages ont tout subi, on se demande ce qui peut leur arriver de plus. Ajoutons à cela que la série est une usine à cliffhangers qui servent à maintenir le spectateur toujours en haleine.

Pour conclure, Grey’s anatomy est une série médicale qui a captivé des millions de téléspectateurs mais qui n’a plus la même saveur que jadis. Si la série était passionnante lors des premières saisons, elle s’est épuisée à force de durer, abusant des ingrédients qui ont fait son succès. Après avoir connu un tel enthousiasme, elle mériterait de s’arrêter enfin.

Pour en savoir plus sur Grey’s anatomy :

Critique - Grey's anatomy - Saisons 1 à 9
Excellente série à ses débuts, Grey's anatomy a tendance à s'enliser avec les années. A voir ou à revoir.
Scénario
Mise en scène
Acteurs
Image et son
On aime bien
  • Les personnages
  • Les cas médicaux hors normes
  • L'intensité de certaines scènes
On aime moins
  • L'abus de cliffhangers
  • La surenchère de drames / le manque de renouvellement au bout de quelques saisons
  • La mort de certains personnages comme Mark Sloan ou Lexie Grey
3.7Note Finale
Note des lecteurs: (5 Votes)