Critique – Révolution Saison 1

Révolution Saison 1

Révolution est une série qui ne laisse pas indifférent. Après avoir parcouru le web concernant cette série à l’accueil mitigé (pour la première saison), une constante apparaît ; on aime beaucoup ou, on n’aime pas du tout. Si cette Saison 1 récolte une note très moyenne du côté d’IMDB, TVDb et Rottentomatoes, il y a des points extrêmement positifs qui méritent d’être discutés. Alors que vaut cette première saison ?

Le Contexte

Le monde est plongé dans le chaos ultime car l’électricité a complètement disparu et les gens commencent à s’entretuer pour récupérer des biens, des vivres ou toute autre chose qui peut tomber sous la main. Néanmoins, cette période de transition n’est pas le contexte de la série. L’action se déroule une quinzaine d’années après le blackout, ce moment où l’électricité n’existe plus pour la race humaine. On aurait pu croire que la paix et la sérénité seraient apparues au fil des années et que l’espèce humaine aurait réussi à faire en sorte de recréer un monde meilleur… mais il n’en est rien. L’histoire se déroule au cœur des Etats-Unis où l’ancien pays est divisé en plusieurs états et, bien entendu, ces états sont en guerre les uns contre les autres. L’enjeu ? Le contrôle du territoire entier. Celui qui contrôlera l’électricité, contrôlera le matériel militaire et donc les autres états.

Révolution-poster

Le Scénario

La trame générale de Révolution est assez simple. Une rébellion veut renverser Monroe, le dictateur de la République de Monroe, un des états des ex États-Unis. Ce qui est intéressent, c’est l’emmêlement des histoires secondaires qui viennent se rajouter et apporter un plus, à chaque instant, à la trame principale et cela entraîne le spectateur. On regarde avec attention l’avancement du fil rouge de cette série et on se délecte à suivre les aventures humaines, les retournements de veste et les trahisons en tout genre. Mieux, à chaque épisode on apprend un peu de l’histoire entre le blackout et le début de notre trame, ce qui nous permet de très bien appréhender et comprendre les raisons et enjeux des rivalités personnelles ainsi que des guerres actuelles. En revanche, la complexité des différentes trames peut parfois perdre le spectateur et l’abandon très (trop !!) rapide de certaines d’entre elles s’avère frustrant.

Les Acteurs

Une des actrices principales, Tracy Spiridako, a au début de la série un jeu d’acteur qui se résume au plissage du front, regarder la caméra avec des grands yeux et… c’est tout. Dommage pour un personnage principal d’avoir si peu. Heureusement, par la suite cela s’améliore. Billy Burke, déjà connu dans Twilight, assure vraiment. Son petit côté Richard Dean Anderson (jeune) lui sied à ravir. Les autres personnages, même si très importants, sont plus en retrait et les concernant, la qualité est une variable constante. On peut résumer le niveau facilement car les jeunes sont moyens, en général, et les plus anciens sont à la hauteur du projet. A noter, deux acteurs jouent à la perfection ; David Lyons dans le rôle du dictateur paranoïaque et Giancarlo Esposito dans un rôle de « je retourne ma veste tous les 5 épisodes » mais tout en gardant une effroyable efficacité pour le meurtre.

Image et Son

Un peu en retrait dans ce style de série les images et la spatialisation ne sont pas au rendez-vous malgré une action soutenue. On peut également regretter un léger manque d’implication pour l’ambiance globale. C’est dommage, il y a clairement mieux à faire.

Conclusion 

Cette première saison est longue. Je ne suis pas fan du format 20 épisodes par saison pour une série mais il faut reconnaître qu’une fois lancé, on ne s’arrête pas. Passés les trois premiers épisodes un peu poussifs, le scénario se solidifie. On regrette le léger manque d’esthétisme apporté à l’ambiance en général et une actrice principale qui fait plus peur que donne envie d’être regardée … dommage pour une si jolie femme.

Voici le trailer de la saison 2, histoire de faire saliver…

Critique - Révolution Saison 1
Révolution a beaucoup d'atouts pour être une grande série. Néanmoins, des lacunes sont importantes au cours de cette première saison.
Scénario
Acteurs
Image et Son
On aime bien
  • Le concept
  • Les histoires annexes
  • La remise en question
On aime moins
  • Le jeu d'acteur
  • L'ambiance
3.2Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
  • Malo Soreau

    Pour ma part, je déconseille la VF qui est vraiment nul ! Ça tue le jeu d’acteur déjà pas très grandiose.