Critique – La trilogie Valisar – Tome 1 : L’Exil

Après la trilogie du Dernier Souffle qui a connu un succès retentissant, Fiona McIntosh se lance dans une nouvelle trilogie, Valisar, avec ce premier tome, L’Exil, paru récemment aux éditions Milady. Critique.

Couverture de L'exil, premier tome de la trilogie de Valisar, écrite par Fiona McIntosh

Une entrée prometteuse…

Penraven est un pays riche dont la famille royale, les Valisar, possède une magie bien particulière, le pouvoir de coercition. C’est pourquoi Loethar, seigneur des Steppes, a mené une armée contre L’Ensemble et a déjà conquis deux de ses royaumes.

Comme dans Le Dernier Souffle, la plume de Fiona McIntosh est fluide et nous entraîne dès le début de l’histoire dans la noirceur de L’Exil. En effets, les morts sont nombreuses et la guerre, comme toute guerre, violente. On y découvre un Loethar très intéressant, intelligent. Il est doué du même charisme que Edward Teach, dit Barbe-Noire : dur, il joue beaucoup sur l’intimidation mais dispose toutefois d’un magnétisme certain.

Mais des personnages mis au ban

Cependant, et c’est là le hic, il s’agit du seul personnage qui m’ait réellement accroché. En effet, les massacres commencent très tôt dans ce premier tome des Valisar, comme dans la précédente trilogie de l’auteure d’ailleurs. La grosse différence est que dans ce roman, il ne reste plus qu’un gamin de 12 ans. Il devrait inspirer une certaine pitié mais la maturité de ses actions le rend invraisemblable. Et ce commentaire est malheureusement valable pour la majorité des personnages de L’Exil.

Après la trilogie du Dernier Souffle, je dois avouer avoir été singulièrement déçu par ce premier tome mais j’espère que Fiona McIntosh, dont le style réussit quand même à s’imposer ici, parviendra à approfondir son intrigue et à rapprocher ses lecteurs de ses personnages.

Critique - La trilogie Valisar - Tome 1 : L'Exil
Un roman en demi-teinte mais dont la suite se fait quand même attendre.
Intrigue
Style
Personnages
On aime bien
  • Le style noir et prenant
  • Loethar
On aime moins
  • La plupart des personnages ne sont guère cohérents/attachants
3.2L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)