Une histoire personnelle de la Vème République – Alain Duhamel

Critique du dernier livre d’Alain Duhamel, Une histoire personnelle de la Vème République, les mémoires politiques du journaliste.

Dans Une histoire personnelle de la Vème République, le journaliste et éditorialiste Alain Duhamel, spécialiste de politique, revient sur les moments forts qui ont marqué l’histoire de la Vème République en France, de Charles De Gaulle à François Hollande en passant par Valéry Giscard d’Estaing et Nicolas Sarkozy. Ecrivain brillant, lucide et visionnaire, proche de ceux qui ont fait la Vème République, comme François Mitterrand, il offre à ses lecteurs une analyse personnelle mais juste d’une période qui l’a vu grandir autant qu’il l’a vue grandir.

Couverture du livre Une histoire personnelle de la Vème République de Alain Duhamel

Un savant assemblage d’histoire personnelle et d’histoire politique

Une Histoire personnelle de la Vème République est l’occasion pour Alain Duhamel de nous livrer une fine analyse des événements marquants des dernières décennies. Très rapidement plongé en immersion dans le monde politique et ses coulisses, Alain Duhamel fut le témoin de la vie des hommes politiques qui ont fait la Vème République, et ce notamment grâce à une confiance que ceux-ci n’hésitaient pas à accorder à un journaliste de qualité, dont le verbe est précis, littéraire et rend son dernier ouvrage particulièrement agréable à lire, page après page. La division en chapitres, chacun centré sur un personnage de la scène politique (« Un bonapartiste à l’Elysée » pour évoquer le quinquennat de Nicolas Sarkozy) ou sur une période significative (« Le syndrome du plombier polonais », par rapport au référendum de 2005 sur l’Europe), permet de fixer les nombreuses dates qui ont jalonné la Vème République. L’approche chronologique, qui est totalement justifiée par l’exercice, fait en outre ressortir l’évolution personnelle du journaliste ainsi que celle de sa pensée politique.

Une histoire personnelle de la Vème République ou la superposition de trois histoires qui s’apparente à un itinéraire

Trois histoires se dégagent en effet d’Une histoire personnelle de la Vème République : l’histoire personnelle du journaliste, presque absente mais qui transparaît dans son commentaire des événements, l’histoire politique que nous avons déjà évoquée, et enfin l’histoire des médias, et plus précisément de leur relation avec la sphère politique. L’on ne peut manquer ce dernier aspect à la lecture d’un chapitre comme celui intitulé « Nicolas Sarkozy et les journalistes », parmi d’autres, dans lequel Alain Duhamel analyse le rapport qu’ont entretenu la radio, la télévision et la presse écrite avec les hommes politiques sous la Vème République. La radio et la télévision ont en effet connu un essor considérable durant cette période, s’immisçant peu à peu dans la majorité des foyers français et prenant de plus en plus de place dans leurs décisions politiques. Il était donc impératif, dans le cadre d’une rétrospective sur ces quelques décennies d’histoire, de s’attacher à montrer en quoi le rôle des médias fut décisif à certaines occasions, et comment leur rôle s’est vu évoluer au fil du temps. Qui de mieux pour réfléchir à cette évolution qu’un journaliste, qui plus est un journaliste aussi inspirant qu’Alain Duhamel, qui du Monde à RTL en passant par la télévision au côté de Jean-Pierre Elkabach, par exemple, a mené des centaines d’interviews, animé de nombreuses émissions de débat et assisté aux événements audiovisuels et télévisuels les plus mémorables de sa génération ?

Une plume littéraire qui laisse transparaître une grande culture

Quiconque a jamais écouté Alain Duhamel à la radio ou l’a vu sur un plateau de télévision ne peut que s’incliner devant une élocution fluide et d’une grande qualité. Cette qualité se retrouve à chaque ligne d’Une histoire personnelle de la Vème République, dont la moindre analyse est ponctuée d’une métaphore ou d’une allitération et dotée d’une richesse sémantique impressionnante. L’on doit reconnaître qu’outre sa connaissance irréprochable de l’histoire politique, Alain Duhamel maîtrise également à la perfection la langue française, ce qui rend le contenu d’Une histoire personnelle de la Vème République, non pas aride comme peuvent l’être certains livres d’histoire, mais agréable à parcourir, le style de l’auteur étant érudit mais accessible.

Une once d’espoir, presque une prescription pour l’avenir

Son Histoire personnelle de la Vème République fournit à Alain Duhamel l’occasion de dresser un portrait plus humain des hommes politiques que ce que l’on peut lire ailleurs, exception faite de certaines personnalités comme Marine Le Pen avec lequel l’éditorialiste n’y va pas par quatre chemins. Bien que l’angle choisi ne fasse pas des hommes politiques des anges, le portrait qui est fait d’eux redonne en un sens un peu d’espoir quant à la situation actuelle, le ton se voulant optimiste si tant est que l’on ne succombe pas à la peur et au désespoir. Dans le climat de tension ambiant, entre crise grecque et terrorisme, Alain Duhamel nous rappelle ici que l’histoire se répète et que la lumière se trouve au bout du tunnel, pour peu que l’on veuille bien y croire.

Retrouvez un second avis sur cet ouvrage sur le site du Monde.

Une histoire personnelle de la Vème République - Alain Duhamel
Dans un style érudit mais accessible et plaisant, le journaliste nous dévoile ici les coulisses de la Vème République, sur un plan politique et personnel.
Style
Intérêt
Accessibilité
On aime bien
  • L'immersion dans la vie de nos hommes politiques
  • Le style érudit et plaisant
  • Les anecdotes personnelles teintées d'humilité
4.4L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)
  • Mouriès

    Voila un article de belle facture qui retrace précisément la longue carrière d’Alain Duhamel et pointe bien l’importance accrue des médias dans la vie politique. Mais que dit Alain Duhamel des institutions mêmes de la Vè république qui sont un peu à bout de souffle?