Critique – Jordskott – Saison 1

Jordskott débarque directement de Suède. Une série imprégnée des mythologies et légendes scandinaves, entre polar et fantastique, actuellement diffusée sur Arte et disponible en DVD dès le 1er juin.

Se lancer dans la réalisation d’une nouvelle série, surtout lorsqu’on est suédois, en voilà sacré challenge ! Henrik Björn, le créateur de Jordskott a voulu se démarquer de ses prédécesseurs. C’est la raison pour laquelle il a créé un polar, mais pas n’importe lequel, un polar fantastique. L’idée de cette série lui est venue de sa grand-mère qui lui racontait des histoires de forces et de créatures mythiques lors de leur balade en pleine forêt.

Jordskott

Un polar du grand nord

S’il y a bien un domaine où les scandinaves excellent, c’est bien dans le polar. Un genre sombre et glacé qui leur sied si bien. Jordskott est de la même veine. Sombre, froid, glaçant.
Eva Thörnblad (Moa Gammel), négociatrice au sein des forces d’intervention de la police de Stockholm, s’est non seulement mise en danger, mais a également mis son équipe en difficulté lors d’une intervention. Pour cela, et parce que depuis sept ans, c’est-à-dire depuis le jour où sa fille Josefine a disparu, plus rien ne va, Eva va être suspendue de ses fonctions. Cette sanction tombe finalement à pic. Son père, avec qui elle était fâchée, vient de décéder. Apparemment il se serait suicidé. Eva doit se rendre à Silverhöjd, sa ville natale, pour régler les questions successorales. Elle n’y a pas remis les pieds depuis que sa fille y a disparu. Mais voilà qu’un petit garçon vient de s’évaporer à son tour dans la forêt de Silverhöjd. Coïncidence ou nouvel enlèvement d’enfant ? Eva n’a jamais cru à la thèse de l’accident et d’une éventuelle noyade de sa fille, voici donc un motif de plus pour se rendre à Silverhöjd et enquêter.

Mais avec une pointe de mysticisme

Un soir, en traversant la forêt, Eva manque de renverser une jeune fille qui ressemble étrangement à Josefine. Eva est d’autant plus persuadée que sa fille est en vie et qu’elle a été kidnappée. Qui peut bien kidnapper les enfants ? Qui leur veut du mal ? Et si la question n’était pas qui, mais quoi ?
Loin des polars classiques, Jordskott mêle thriller et fantastique. Sans intention de spoiler l’intrigue, il faut savoir que le réalisateur a puisé dans la mythologie et les légendes scandinaves. La forêt de Jordskott regorge de secrets et de drôles de créatures distillés subtilement. Au fur et à mesure de l’état d’avancement de l’enquête, le fantastique prend le dessus. D’étonnants événements surprennent le téléspectateur qui commençait à s’assoupir surtout lorsqu’apparaît le flic Göran Wass (Göran Ragnerstam), qui nous fait étrangement penser à l’inspecteur Derrick. C’est dire si par moment, c’est lent et semble daté (mais que ce soit bien clair entre nous, je n’ai jamais regardé un seul épisode de l’inspecteur Derrick, faut quand même pas exagérer !).  Sans être un Twin Peaks du Nord, Jordskott sort son épingle du jeu grâce au virage fantastique et original que cette série prend. Je regrette simplement que la mythologie et les légendes scandinaves ne soient pas expliquées aux non-initiés.

La saison 1 de Jordskott compte dix épisodes (huit cela aurait été bien). Et j’ai comme l’impression qu’après avoir vu cette série, vos ballades en forêt ne seront plus tout à fait comme avant…

Tous nos remerciements à Koba films.

Critique - Jordskott - Saison 1
Une détective revient dans sa ville natale sept ans après la disparition de sa fille, en essayant de trouver une connexion à une affaire en cours.
Acteurs
Mise en scène
Scénario
Images et son
On aime bien
  • L'ambiance noire très particulière
  • Le générique et la chanson qui l'accompagne
  • Le jeu de Moa Gammel
On aime moins
  • Les références à la mythologie scandinave qui ne nous sont pas expliquées...
  • La lenteur qui par moment nous endort
  • La saison 1 en 10 épisodes c'est un peu trop long !
2.9L'avis
Note des lecteurs: (6 Votes)
  • Titre : Jordskott
  • Année de sortie : 2016
  • Style : Polar fantastique
  • Réalisateur : Henrik Björn
  • Synopsis : Une détective revient dans sa ville natale sept ans après la disparition de sa fille, en essayant de trouver une connexion à une affaire en cours.
  • Acteurs principaux : Moa Gammel, Göran Ragnerstam, Richard Forsgren
  • Saison : 1
  • Yann Liz

    Honnêtement, j’ai seulement aimé l’ambiance de la série et la musique.
    A mes yeux, le potentiel (personnages, mélange des genres) de la série n’a jamais dépassé le premier épisode.
    Bref, c’était quand même divertissant.

  • Arnaud Barde-Jazel

    Enfin une critique positive ! À croire qu’en France, le mauvais goût et la bêtise prédomine. Jorskott est une très bonne série. Actuelle, traitant un sujet intelligent : la confrontation homme/nature, sous fond de trame policière et de mysticisme magique. Une belle réussite. Encore faut-il être ouvert au sujet. Il est certain que si vous n’êtes pas réceptif à la nature et que vous espérez des flashbacks, des caméras furtives et autres found fortage comme l’on vous y habitue depuis des années, vous trouverez cela « d’un ennui hyper-boréal ». Quant aux acteurs, n’en déplaise à la critique, leur jeu, bien que prévisible, est très bien exécuté et la trame réaliste et convaincante.

  • Pingback: Jeu-concours Jordskott - Des coffrets DVD à gagner - L'avis du public()

  • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

    Bonjour Fabienne,

    Pour le coup, il le semble qu’une autre série suédoise avait été diffusée par Fr5/Arte : l’excellente Human.

    Sinon, tu dis que 10 épisodes c’est long. Mais n’est-ce pas plutôt la trame qui est lente ? Car 10 pour une S1 est dans la norme.

    A +

    • Fabienne Defosse – Verrier

      Bonjour Camille,
      Pas vue Human, je regarderai j’aime bien les séries nordiques.
      Oui tu as raison ce n’est pas le nombre d’épisodes qui est en cause, mais la lenteur de certains. En faisant des coupes, peut-être que la série aurait gagné en dynamisme.