Becoming Zlatan

Le documentaire Becoming Zlatan revient sur les premiers dribbles de l’inénarrable Ibrahimovic, du Malmö FF à son transfert à la Juventus.

Réalisé par les frères Magnus et Fredrik Gertten, Becoming Zlatan est sorti en Suède en février dernier et a été diffusé il y a quelques semaines sur l’Equipe 21. Le film revient sur la jeunesse du futur phénomène du football européen et nous raconte ses débuts au Malmö FF, son transfert historique à l’Ajax d’Amsterdam où il sera tour à tour hué et adulé, pour s’achever sur son départ pour la Juventus de Turin. Entre coups de maître et mauvais coups, retour sur la carrière d’un joueur hors normes.

Zlatan version sport études

Celui qui est « arrivé comme un roi et parti comme un légende », pour le citer, arrive vers la fin de sa carrière. Il vient de tourner la page PSG cette saison, après 4 ans et plus de cinquante matches. On le connait pour son mètre 95, ses provocations et ses punchlines. Mais comment était-il à 17 ans alors qu’il n’était qu’un gosse du Malmö FF ?

cover becoming Zlatan

Outre l’évolution capillaire du footballeur, qui passe du crâne rasé au cheveux mi-longs, nous allons suivre son parcours professionnel qui n’est pas le conte de fée que l’on pourrait croire. Au début de Becoming Zlatan, « Ibra » n’a que 17 ans et sèche souvent les cours pour aller s’entraîner. Il est un mélange de provocation et de réserve, déjà talentueux mais aussi difficile à gérer. Les réalisateurs, qui ont filmé ces images à la fin des années 90, ont attendu très longtemps avant de les diffuser. Ils attendaient que certaines situations se déverrouillent, ce qui fut chose faite avec la parution, en 2013, de Moi, Zlatan Ibrahimovic. Ceci dit, on a l’impression que trop de temps s’est écoulé et le fait que le film s’arrête en 2001 donne une impression d’inachevé voire, selon mes compagnons de visionnage, d’inutilité.

Football, monde cruel

Le documentaire des frères Gertten fourmille de témoignages d’anciens entraîneurs, dirigeants de clubs et bien entendu, de coéquipiers de Zlatan, notamment l’égyptien Mido, qui a évolué avec lui à l’Ajax d’Amsterdam (et lui a jeté une paire de ciseaux à la figure, accessoirement). Les récits des autres joueurs mettent l’accent sur les rivalités, les combats d’ego et les provocations sur et en dehors du terrain. C’est à qui aura la plus grosse voiture, à qui trouvera l’insulte la plus terrible pour déstabiliser l’adversaire. Et on se rend compte qu’à ce petit jeu-là, Zlatan n’est pas le plus terrible et pas le mieux armé non plus.

becoming Zlatan, jeunesse

Il est décrit ici comme quelqu’un de plutôt solitaire et secret, aux antipodes de l’image que l’on a de lui maintenant. On ressent bien cela lorsqu’il parle de sa fiancée. Son discours est plein de pudeur et de réserve. Et surtout, c’est un jeune homme qui est sans arrêt sous pression – celle de son père, des entraîneurs et des sélectionneurs – et souvent victime de xénophobie. Becoming Zlatan est le film d’un début, d’un apprentissage et du devenir d’une future star du foot. On suit le film avec intérêt, surtout si on aime le ballon rond et Zlatan, bien évidemment. Mais malgré ça, le documentaire n’apporte rien de nouveau et, si vous aimez voir des buts impressionnants en mode FIFA soccer – dont Ibrahimovic a le secret – vous n’en verrez qu’un seul.

Pour un autre article sur Becoming Zlatan, vous pouvez lire celui d’ Allociné.

Becoming Zlatan
Un documentaire sur les débuts du grand Zlatan, intéressant mais qui manque de grandeur.
Mise en scène
Sujet
Image et son
On aime bien
  • Les images d'archives
  • Une autre facette de Zlatan
On aime moins
  • Un goût d'inachevé
  • Pas d'images impressionnantes
2.8L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

    Zlatan reste et demeure :
    le grand joueur des petits matchs et le petit joueur des grands matchs.

    • Marilyne breant

      Ah mais non…. Zlatan c’est le plus fort (et le plus beau)