Test – Pumped BMX+

Le PS+ proposant des jeux toujours aussi indé’ est de retour pour ce mois de novembre. On retrouve Everybody’s Gone to the Rapture, The Deadly Tower of Monsters ainsi que Pumped BMX+. C’est sur ce dernier qu’on va s’attarder.

Amateur de scoring et de belles figures vous allez être aux anges, grâce à ce Pumped BMX+ et ses multiples références. Ce petit jeu aux allures innocentes s’inspire de gros titres qui ont marqué le monde du jeu-vidéo comme Tony Hawk Pro Skateboarding, OlliOlli et bien-sûr Trial Evolution.

pumped-bmx-cover

Ce qui est bien avec Pumped BMX+, c’est que dès le premier coup d’œil, le jeu s’avère sympa. Il est plutôt joli grâce à une direction artistique qui va à l’essentiel. De plus, il est fluide et rapide à prendre en main. On peut effectuer toutes les figures sans prise de tête contrairement à OlliOlli où certains tricks sont impossibles à placer même avec des heures et des heures de jeu dans les roulettes. Malheureusement Pumped BMX+ demande trop rapidement de la dextérité et de la précision pour traverser les niveaux, ce qui pourra en rebuter plus d’un. Le problème ne vient donc pas des figures à effectuer, mais de trouver la trajectoire idéal pour ne pas manquer de vitesse.

On peut par contre regretter des menus qui aurait pu être encore plus efficaces, pour gagner en rapidité. Par exemple dans OlliOlli 2 : Welcome To Olliwood, d’une simple pression de touche, on peut voir les objectifs ou recommencer le run. Ce qui est super important vu que c’est un jeu qui demande de nombreux essais pour arriver réussir les objectifs exigés.

pumped-bmx-snow

En parlant des objectifs, c’est assez navrant de devoir les effectuer trois fois de suites en passant par les inévitables « facile, normal et difficile ». On aurait apprécié, comme Tony Hawk premier du nom, avoir tout de suite la liste des objectifs à remplir et pouvoir se débrouiller à sa guise. Ça évite de remplir constamment les défis de score, surtout quand le joueur a réussi dès le run facile à exploser le score du mode difficile.
Pour continuer sur les objectifs, ils manquent de variété. Il fallait encore une fois prendre exemple sur Tony Hawk ou OlliOlli 2, avec des collectibles (cassette dans Tony Hawk) à ramasser par exemple. Dans Pumped BMX+, il faut suivre le chemin donné et puis c’est tout. Impossible de créer ses propres tricks en choisissant la barre du bas plutôt que la rampe qui se situe juste au-dessus.

Malgré les quelques soucis énumérés précédemment, Pumped BMX+ fait le travail, il est agréable à l’œil et donne envie de continuer jusqu’à en voir le bout et c’est là le principal.

 

Test - Pumped BMX+
Si vous voulez vous relaxer 5 minutes tout en faisant du gros score, c'est le jeu qu'il vous faut. Malgré quelques défauts, le jeux de Yeah Us! réussi le pari d'être simple et efficace.
Gameplay
Graphisme
Sound-design
Ambiance
Durée de vie
On aime
  • La fluidité des tricks et des animations
  • Des parties de moins de 30 sec'
  • Prise en main immédiate
On aime moins
  • Refaire toujours la même chose
  • Des circuits dirigistes
  • Menu qui aurait gagné un peu plus en rapidité
2.9L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)