Ce cœur changeant – Agnès Desarthe

Critique de Ce cœur changeant d’Agnès Desarthe. Un livre au plus près des sentiments.

Ce cœur changeant, le nouveau roman d’Agnès Desarthe, auteur entre autres de Un secret sans importance et de Mangez-moi, renoue avec la grande tradition du romanesque. Il nous introduit dans la vie de Rose dont nous suivons la pénible existence à travers les entrailles de Paris où elle débarque à vingt ans sans défense ni situation. Ce roman détonne dans la production littéraire française de la rentrée, souvent centrée sur l’auto-fiction ou la biographie romancée. C’est sans doute la raison pour laquelle le journal Le Monde vient de lui attribuer son prix littéraire de la rentrée.

Ce coeur changeant

Un demi siècle d’errance et de découvertes

Rose qui débarque à Paris est née de l’union de deux êtres assez dissemblables, ses parents dont Ce coeur changeant nous narre, dans un style elliptique ambigu à souhait, leur rencontre sur une barque glissant sur les eaux de Soro au Danemark, dans le domaine de la riche famille Matthiesen dont est issue Kristina, une femme au tempérament volcanique, passionné mais maladif. Lui s’appelle René, un être irrésolu aux sentiments mobiles qui sent très vite que cette femme lui échappera mais qu’il épouse tout de même. Rose naîtra de cette improbable union et c’est d’elle dont il sera principalement question dans Ce cœur changeant avec quelques brèves incises sur chacun de ses parents pour mieux éclairer telle situation que vivra cette fille d’à peine vingt ans, vierge de toute expérience, à l’amour encore inconnu d’elle, confrontée à la misère et à la dureté de cette capitale grouillante et inhospitalière. Sa vie est dépeinte par petites touches posées sur la toile comme autant de chapitres inscrits avec précision dans le temps : « Paris 1909 »; « Derrière un épais rideau de velours noir 1912 »; « Rue Delambre 1921 » jusqu’à « Soro, Danemark 1931 ». Appuyant tantôt sur certains traits des personnages, tantôt sur des événements précis où vient se cristalliser l’existence rude de Rose, la description transmet avec beaucoup de justesse et vérité les rencontres de Rose, notamment Louise, avec qui elle va vivre dans un certain luxe une dizaine d’années. Ce romanesque flamboyant qui nous replonge à la fois dans ce demi-siècle charnière et dans le type de roman de l’époque, décrivant les difficultés sociales d’une femme, a sa marque propre. On n’est jamais dans la revendication sociale ou dans un naturalisme trop visible mais davantage dans un intimisme mouvant des sentiments et des cœurs au sein d’une époque marquée par des polémiques (l’Affaire Dreyfus), des événements qui vont venir bouleverser à jamais l’ordre social qui apparaissait comme immuable. Ce cœur changeant suit avec chaleur la trajectoire hésitante de Rose, laissant affleurer à l’intérieur du texte des questions, des dilemmes.

Le haut, le bas, murmure Rose en suivant d’un doigt le mouvement naturel des cheveux de sa fille qui s’enroulent hypnotiquement. Comment savoir? A droite, à gauche? Où aller? Car tout n’est qu’un cercle. Et toujours, celle qui m’abandonne, me sauve, ma mère d’abord, puis Zelada, et Louise enfin.Ce cœur changeant, p.337

Une plume alerte et délicate

La principale qualité de Ce cœur changeant réside dans le style de sa romancière qui prend un peu sous son aile Rose, tout comme Louise, des personnages dont le roman laisse libre cours à leurs envies, à leurs libertés mais aussi à leurs prisons, à leurs histoires complexes et qui sait très bien, notamment avec Rose, par la structure elliptique du récit, faire ressortir les faits saillants de son existence. Avec quelle délicatesse ces sordides passages dans la fumerie d’opium sont décrits sans excès ni misérabilisme mais avec cette touche charnelle et tendre qui signe un bel ouvrage tout comme la relation entre Rose et Ida bruit de doux signaux envoyés de l’une à l’autre dans une bulle de mots chaude et soyeuse.

Rose prend alors le crâne à pleines mains et le cale contre son cou. Elle embrasse le bébé. Effrayée par sa chaleur, par son silence brutal. Absolu. Elle berce la petite fille. Baise son front trempé. Lui dit que toutes sortes de phrases sans queue ni tête puisées ailleurs que dans son cerveau. Puisées dans un monde qu’elle ne connaît pas. Un monde dont Ida vient de lui ouvrir la porte.

On sent alors ce monde lointain, les agitations frénétiques du bébé et de sa mère en train d’inventer un langage pour lui parler s’emparer de nous, venir colorer nos sentiments de ce frémissement qui parcourt sans pause aucune Ce cœur changeant et qui en fait une des réussites de cette rentrée et d’après!

Pour en savoir plus sur Ce cœur changeant : http://www.telerama.fr/livres/ce-coeur-changeant,130487.php

Ce cœur changeant - Agnès Desarthe
Ce cœur changeant explore la vie d'une jeune femme qui débarque à Paris en 1909. Portrait sensible et intimiste dans une époque troublée.
Style
Histoire
Personnages
On aime bien
  • La sensibilité de l'auteur
  • Le style
On aime moins
  • J'ai beau chercher...
4.0L'avis
Note des lecteurs: (3 Votes)
  • Titre : Ce cœur changeant
  • Année de sortie : 2015
  • Maison d'édition : Editions de l'Olivier
  • Auteur : Agnès Desarthe
  • Nombre de pages : 337