Critique – Lonesome Dove Tome 2

Suite et fin du voyage des hommes de la Hat Creek Company pour ce tome 2 de Lonesome Dove.

Après avoir terminé le premier épisode, on brûlait d’impatience de découvrir la suite des aventures de Gus McCrae, Woodrow Call et des autres. Nous les avions laissés dans les grandes plaines, fatigués, menacés par les indiens et le manque d’eau. July Johnson, toujours sur les traces de Jake Spoon, ne sait pas que sa femme s’est enfuie pour vivre son aventure à elle. C’est son tranquille adjoint Roscoe Brown qui s’est mis en route pour lui annoncer la nouvelle. Pour cet homme d’âge mûr, casanier et calme, l’idée de s’éloigner de Fort Smith est peu rassurante. Au menu de cet épisode de Lonesome Dove : nouveaux personnages et grands bouleversements que l’on espère aussi passionnants que les précédents.

Un roman plus intimiste

La suite de Lonesome Dove voit mourir de nombreux personnages et aussi apparaître de nouveaux. Le troupeau avance et le lecteur se rapproche des hommes et de leur secrets. Gus veut retrouver Clara, son amour de jeunesse et Woodrow, s’il parle toujours aussi peu, se dévoile plus, des éléments de son passé venant troubler son flegme légendaire.couverture lonesome Dove tome 2

Dans cet épisode 2, Larry McMurtry s’attache à nous faire découvrir plus intimement les héros de son western, sans pour autant négliger le récit de voyage et d’aventure. Notre attachement aux personnages se renforce, et avec ce léger changement de cap, on note un plus grand nombre de petites histoires qui viennent nourrir la principale. On s’attache par exemple un peu plus au personnage de Lorena, qui s’épaissit et offre de multiples facettes jusque-là inconnues, et on découvre la dynamique Clara, une femme de tête qui a autant de répartie que Gus. On rit beaucoup d’ailleurs pendant leurs échanges et on observe avec plaisir leur complicité retrouvée. Le jeune Newt prend également plus d’ampleur et en cela, Lonesome Dove fait office de roman d’apprentissage. On voit le naïf jeune homme mûrir et acquérir une certaine confiance en lui, à mesure qu’il découvre ses aptitudes. Il est devenu, en 1200 pages, un homme, un cowboy et un aventurier.

La fin d’un long voyage

Après plus d’un millier de pages passées en leur compagnie, on connaît les gars de Lonesome Dove comme de vieux potes et notre petit cœur se serre à l’idée de les abandonner dans le glacial Montana. Avant de les quitter, nous allons traverser avec eux beaucoup de rivières et surtout, rencontrer des Indiens. Comme dans tout bon western, Sioux et Kiowas vont faire des ravages parmi les voyageurs. Des critiques ont reproché à Lonesome Dove d’être pro-cowboy et de ce fait, anti-Indien, et de présenter quelques incohérences quant aux lois tribales régissant certains états. Mais il s’agit d’un roman et la réalité historique de l’époque n’est pas le sujet. Le périple du groupe de cowboys est une réussite et on traverse des endroits qui invitent à la rêverie et au voyage, du Rio Grande à la Platte River en passant par une ferme isolée d’Ogallala.

Série Lonesome Dove

Robert Duvall et Tommy Lee Jones dans la série

Il y a dans l’écriture de Lonesome Dove quelque chose de brut, un style sans fioriture et pourtant très fin, qui fait vivre des personnages attachants et pourtant peu glamour. En effet, pas de cowboy jeune et robuste qui vole au secours de la veuve et de l’orphelin, et pas de majestueux Indiens en costume d’apparat, mais des gens simples, avec leurs qualités et nombreux défauts. Et finalement, on parcourt tant de kilomètres avec eux, qu’on ressent une certaine douleur au moment de les laisser dans le Montana. On est un peu orphelins littéraires et il est bien difficile, après ce livre, de se plonger dans un autre.

Pour en savoir plus sur le Tome 2 de Lonesome Dove, c’est par ici.

Et si vous voulez retrouver Woodrow Call dans de nouvelles aventures, il faudra lire Comanche Moon, du même auteur.

Critique - Lonesome Dove Tome 2
Le tome 2 de Lonesome Dove est à la hauteur de toutes nos attentes. Et la barre était pourtant très haut placée.
Personnages
Histoires
Style
On aime bien
  • Découvrir les personnages de façon plus approfondie
  • Encore et toujours, les descriptions des paysages
On aime moins
  • Toujours rien !
4.8L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)