Critique – Les Chaises Musicales

Critique du film Les Chaises Musicales, réalisé par Marie Belhomme, avec Isabelle Carré et Philippe Rebbot. Qui va à la chasse, perd sa place !

Les Chaises Musicales est le premier film de Marie Belhomme, jusqu’ici comédienne qu’on avait croisé dans Les femmes ou les enfants d’abord. Co-scénarisé par la réalisatrice et Michel Leclerc (déjà au scénario du Nom des Gens), le film débarque dans les salles le 29 Juillet 2015, sans grand bruit mais avec une comédienne surveillée : Isabelle Carré, appréciée dans Marie Heurtin et Respire.

Jump scare fatal

Les Chaises Musicales, c’est l’histoire de Perrine (Isabelle Carré), une musicienne qui se décrit comme presque professionnelle. Alors qu’elle vit seule, et que son métier d’animatrice d’anniversaires ou de goûters ne la passionne guère, Perrine provoque, malgré elle, un accident. Elle fait tomber un homme (Philippe Rebbot, vu dans Hippocrate, Le Père Noël) dans une benne, provoquant son coma immédiat. Tiraillée par ce qu’elle vient de causer, la pétillante musicienne tente de recoller les morceaux, et s’immisce dans la vie du malheureux accidenté, dans l’espoir de le voir se réveiller. Bien vite, Perrine enchaîne les gaffes, et emprunte tout à sa victime : son appartement (et le chien qui y vit), son emploi. Peu à peu, elle tombe amoureuse…

image affiche les chaises musicales

Perrine, sotte et attachante

Les Chaises Musicales est une comédie romantique, avec une grosse tendance feel good movie. A comprendre qu’on attend de l’intrigue qu’elle soit charmante et positivement énergique. Le film débute, en tout cas, sur les chapeaux de roues, en caractérisant rapidement et efficacement la très maladroite, mais attachante, Perrine. Comme toujours dans les feel good movies, le personnage principal peut sembler un peu sot (voir niais dans le pire des cas), et, si c’est le cas dans Les Chaises Musicales, c’est avant tout pour mieux aborder le moment où tout va basculer : l’accident.

Le cul entre deux chaises ?

Jusqu’ici, Les Chaises Musicales se calquait sur un rythme de croisière habituel au genre, survolant beaucoup de situation au profit du ton mielleux, mais aucunement dérangeant. Après la séquence de la benne, qui provoque un rire franc, le film se tourne plus vers la comédie romantique, même si le caractère godiche de Perrine continue d’imprimer une cadence soutenue. Les Chaises Musicales aurait pu avoir le cul entre deux chaises, mais il n’en est rien. Et si on ne rigole que rarement aux éclats, on est tout de même conquis par cette histoire certes prévisible mais agréable.

Un film homogène et ravissant

Les Chaises Musicales, de par son intrigue, réserve des moments saugrenus, traversé d’une bonne humeur qui ne fait jamais défaut. Les personnages qui rejoignent Perrine dans son aventure n’en sont pas pour leurs frais, en apportant tous une caractérisation idoine au genre. On regrette le manque d’une séquence vraiment forte, mais l’ensemble homogène peut aussi être vu comme une bonne chose, un équilibre bien senti. Si on n’est clairement pas en face du film de l’année, ni même d’un très bon film, on ne peut que conseiller Les Chaises Musicales à toute personne désirant se faire un plaisir purement typé bonne humeur.

Les Chaises Musicales, les bonus

N »hésitez pas à lire d’autres critique des Chaises Musicales, notamment chez nos confrères du Bleu Du Miroir.
Retrouvez la bande annonce des Chaises Musicales sur Allociné.

Critique - Les Chaises Musicales
Les Chaises Musicales est un feel good movie porté par son actrice principale, et son ambiance réjouissante.
Scénario
Mise en scène
Acteurs
Image et son
On aime
  • Isabelle Carré.
  • Une bonne dose de bonne humeur.
  • Bon rythme.
On aime moins
  • Il manque LA séquence.
  • Parfois un peu trop feel good movie.
3.0L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)