Critique – Histoire du football – Paul Dietschy

Histoire du football de Paul Dietschy. Passes, dribbles et petits ponts à travers trois siècles d’existence. Notre avis.

La réédition en poche de Histoire du football de Paul Dietschy, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Franche-Comté, donne l’occasion à l’amateur du ballon rond, tout autant qu’au néophyte qui souhaite mieux connaître l’histoire de ce sport mondialisé, de prendre le recul historique nécessaire pour mieux en appréhender tous les aspects et notamment ceux relatifs à son passé. Un tour d’horizon en 652 pages que cette critique vous propose de vous dévoiler.

Couverture du livre Histoire du Football de Paul Dietschy aux éditions Tempus

Coup d’envoi

L’origine de ce sport se trouve dans une taverne enfumée sise non loin de Covent Garden à Londres où depuis quelques temps se réunissent quatorze secrétaires et capitaines de club afin d’adopter des règles. En 1856, l’université de Cambridge avait élaboré 10 règles qui marquent clairement le point de départ du football moderne (sur ce thème je ne saurais trop vous conseiller un petit ouvrage de Xavier de la Porte : La controverse pied-main, hypothèses sur l’histoire du football). Mais dans sa séance du 14 novembre, des dissensions apparaissent entre les participants et notamment les articles 9 et 10, relatifs à la course avec la balle et au hacking (coup de pied dans les tibias), qui sont maintenus. Mais le 1er décembre, les participants profitent de l’absence de six représentants de clubs favorables au maintien de ces deux règles pour les abolir par 13 voix contre 4 et précipiter la rupture définitive entre le rugby football et l’association football. Histoire du football mêle habilement anecdotes et contextualisation des événements dans l’histoire elle-même. Le football association ayant par exemple profité à Londres de l’habitude prise dès 1855 par les commerçants de fermer boutique le samedi à 13h, inaugurant le samedi anglais…et laissant donc la place aux loisirs en général et au foot en particulier.

Mi-temps

Histoire du football se penche aussi sur les raisons de son développement rapide et il insiste sur l’importance de la guerre 14-18. En effet, elle incite les poilus à profiter de loisirs, avec une préférence marquée pour le foot par rapport au rugby, trop violent et risquant de blesser les soldats. Cela se traduisit par l’envoi de 5000 ballons vers les tranchées suite à la décision du Président du Conseil, Paul Painlevé. À partir des années 20, le livre n’oublie pas de mentionner l’universalisation du football au travers de la création de clubs, de fédérations et de stades pouvant contenir un nombre croissant de supporters. L’arrivée de la première coupe du Monde organisée en 1930 en Uruguay parachevât cette évolution.

Prolongations

Il serait vain de vouloir résumer dans ce court article une si riche et détaillée histoire que Paul Dietschy sait rendre attractive et précise. En dix chapitres organisés chronologiquement, cet excellent livre mêle habilement la grande histoire, comme lors des chapitres consacrés à l’utilisation du football comme objet de propagande par les régimes totalitaires du XXe siècle, et les anecdotes ou les informations étonnantes comme celle qui nous apprend que le football féminin, avant de sombrer dans un long silence jusqu’à nos jours, était florissant dans les années 20 comme le prouve ces matchs entre les sélections anglaise et française qui réunissait des foules de 30 000 à 40 000 spectateurs.
Ce livre est un vrai plaisir de lecture qui nous relate comment le foot a construit son histoire pour parvenir à ce qu’il est devenu aujourd’hui : une passion planétaire.

Pour connaître un autre avis sur Histoire du footballhttp://www.sofoot.com/livre-du-jour-paul-dietschy-histoire-du-football-127892.html

Critique - Histoire du football - Paul Dietschy
Histoire du football retrace les étapes marquantes de ce sport planétaire en dix chapitres.
Intérêt
Style
Idées
On aime bien
  • L'insertion du foot dans l'histoire générale
  • L'excellente bibliographie
  • Les connaissances apportées
On aime moins
  • Pas grand chose
4.0L'avis
Note des lecteurs: (0 Vote)