Critique : Robert Cray – In My Soul

Critique : Robert Cray – In My Soul

Avec au moins vingt albums studio en solo ou en groupe, Robert Cray sort sa dernière production : In My Soul. Un des bluesman les plus populaires de sa génération, qui fait du blues, oui… mais pas que ! 

Robert-Cray-in-my-soulAujourd’hui âgé de 61 ans, Robert Cray est en tout premier lieu un musicien américain aguerri, connu pour avoir collaboré avec de grands artistes du genre comme John Lee Hooker (notamment dans l’album The Healer ou encore Boom Boom) ou, plus de sa génération, Eric Clapton (Co-écriture de Old Love par exemple). Inspiré comme un grand nombre de bluesman de son époque par B.B. King ou encore Howlin’ Wolf, il a aussi la particularité d’être un passionné de soul music, le genre musical dont Otis Redding et Ray Charles figurent parmi des plus grandes figures. Rappelons pour les néophytes que la soul est un courant musical afro-américain, qui vient du gospel et du Rythm’n’Blues, les deux styles sont donc finalement assez voisins. Bien qu’assez discret, les qualités d’artiste de Robert Cray lui auront valu quelques belles récompenses, comme celle qu’il a remporté en 1986 : Le Grammy Award du meilleur album de blues traditionnel aux côtés de son idole, Albert Collins. 

De par ces influences, il en ressort un style qui est propre à Robert Cray avec des compositions raffinées , mêlant la chaleur de la soul avec la mélancolie du blues. C’est le cas dans cet album, que je trouve quand même plus soul, bien que le blues apparaît très explicitement dès que sa propre guitare est mise en avant et évidemment dans quelques nouvelles compositions. Pour exemple, You’re Everything, un blues morose qui présente quelques similitudes avec Old Love, un morceau de l’album Journeyman (1991) d’Eric Clapton. Dans l’ensemble, In My Soul, s’écoute très bien grâce à un jeu de guitare parfait et une voix toujours aussi soul de Robert Cray, ainsi que de bons arrangements avec orgues et cuivres, instruments qui font pencher les morceaux d’un style à un autre… 

Pour faire simple, avec In My Soul, Robert Cray fait ce qu’on toujours fait les bluesmen : Un véritable plaisir  à chaque album grâce à un jeu parfait, sans dévier de sa route.

Critique : Robert Cray - In My Soul
Un album très agréable à écouter, d'un genre soul/blues que l'on a de moins en moins l'habitude d'écouter et qui est bon de retrouver.
Compositions
Arrangements
Ambiance
On aime
  • Le jeu de guitare et la voix
  • Le mix soul/blues
On aime moins
  • Pas de gros hits
3.4Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)
  • Alexandre Mincer

    Bonjour, je veux juste dire a la personne qui a écrit la critique de Robert Gray (plus haut ) que la rythm ‘n’blues est un genre musical apparu dans les années 20 qui se composait de trois tendances ,jazz instrumental, blues , et gospel song et que la tendance pouvait être SOUL ou FUNK (l’âme et le corps) genres qui ont toujours existé dans la musique noir Américaine aussi bien en jazz qu’en blues ou encore en gospel etc…..et cela sans être désagréable merci de parler de gens comme Robert Gray .Cordialement .