Beck – Morning Phase

Beck – Morning Phase

Six ans se sont écoulés depuis que Beck (Beck Hansen de son vrai nom) ne nous avait pas fait grâce d’un album studio. C’est alors qu’est sorti le mois dernier Morning Phase, un album visiblement axé sur la recherche d’une paix intérieure et d’une certaine forme de renouveau. 

Beck-morningphase-albumComme disait l’intéressé lors d’une récente interview : «Il y a cette idée de sortir d’une longue et sombre nuit de l’esprit, et de voir que les choses peuvent aller mieux ». C’est avec cette phrase que prend tout le sens de Morning Phase, un album qui se veut très introspectif avec un tempo dépassant rarement les battements par minute d’un cœur humain au repos (à l’image de Your heart is a drum keeping time with everyone, un vers de Heart Is A Drum, faisant partie de l’album). En parlant d’une « sombre et longue nuit », Beck fait probablement référence à ces six dernières années, qui ont étés rythmés par des problèmes de santé assez handicapants (incapable de porter une guitare…) pour un artiste ayant signé son premier album il y a vingt-ans déjà. Dans ce premier album, il se fit grandement remarquer par un morceau mêlant blues et hip-hop (Loser) et se bâtit ensuite une belle réputation de touche-à-tout tant au niveau des styles que des instruments (C’est, si l’on veut, le Moby de sa génération). Cet éclectisme et ce talent de composition lui permit d’oeuvrer notamment dans des bandes originales de films. On retiendra la très belle Everybody’s Got To Learn Sometimes du film Eternal Sunshine Of The Spotless Mind.

Avec Morning Phase, on sent qu’il y a cette idée de se ressourcer afin de changer de cycle, de prendre un nouveau départ… Et cela en puisant dans ses racines ! En effet, car le Californien nous développe ici un album bel et bien folk, à l’image de Say Goodbye, qui, avec le banjo, nous rappellerait presque Old Man d’un certain Neil Young. Je pourrais également citer Blackbird Chain ou encore Country Down, toutes deux très bien arrangées ! Ce qui est également très intéressant dans cet album, c’est aussi cette sérénité, cette plénitude qui imprègne tous les morceaux de l’album. Etant un album relativement uniforme, Morning Phase nous enveloppe dans une ambiance flottante et chaleureuse, avec le chant très apaisant de Beck, qui nous démontre une nouvelle fois ses qualités artistiques.

Parmi les morceaux qui se démarquent un peu plus, on peut noter Blue Moonaux couleurs asiatiques, tout en ayant un style bien ancré au reste. Il y a également Wave, que j’ai trouvé très beau et harmonieux, grâce notamment à la présence d’un orchestre symphonique, donnant avec le chant une ambiance tout à fait onirique. 

Pour conclure, bien que Morning Phase ne soit pas forcément d’un Beck à son meilleur jour, il est tout de même très bien construit, bien arrangé et fait ressortir une belle ambiance. Espérons maintenant que cet album ouvre la voie à un nouvel élan pour Beck, qui a confié récemment qu’une éventuelle sortie en fin d’année n’était pas à exclure… Affaire à suivre !

Beck - Morning Phase
Après une longue période de "disette" artistique, Beck sort Morning Phase, un album visiblement axé sur la recherche d'une paix intérieure et d'une certaine forme de renouveau. Un renouveau puisant dans ses racines folk, et formant un album très uniforme et cohérent.
Composition
Arrangements
Ambiance
On aime
  • Cette ambiance flottante
  • Les arrangements
  • La qualité globale de l'album, l'uniformité
On aime moins
  • Pas de grands chefs-d'oeuvres
3.2Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
  • http://www.avisdupublic.net zeddcara

    I’m a loser baby, so why don’t you kill me?