Critique – Aphex Twin – Syro

Aphex Twin est de retour avec son album Syro après presque quinze années de silence. Le roi de la techno/post-techno est de retour

Presque quinze ans après l’album Drukqs, Aphex Twin nous ressort un opus, Syro, dont l’écriture et les enregistrements se sont effectués tout le long de ses années de silence.

Quinze ans (ou presque), c’est long. Et Richard D James, alias Aphex Twin, ne dira pas le contraire. Celui qui a signé la « musique classique pour le prochain millénaire » (New York Times) avec son album Selected Ambient Works Volume II n’a donc plus grand-chose à prouver et peut se contenter de faire plaisir à nos oreilles. Alors que dire de Syro ?

Aphex Twin Syro

Aphex Twin – Syro

Syro se démarque des albums précédents par l’absence de percussion par ordinateur, ce qui est une des marques de fabrique d’APX.  Autre point notable, Aphex Twin a établi sa notoriété autour de la techno, voire même de la post-techno. Ce courant qui était très tendance au début des années de 2000 e donc subit une grande évolution. Et une des questions qui se murmurait sur toutes les lèvres était : « comment va-t-il raccrocher le wagon ? ». Toute l’intelligence et la sensibilité de Richard a été de modifier légèrement l’approche de la post techno actuelle et aller vers une tendance plus pop.

A l’inverse de notre confrère Christophe Conte des InRock qui a trouvé cet album « banal et convenu » je pense qu’au contraire, Aphex Twin a réussi un nouveau coup de maître. Il a fabriqué un album audacieux avec le style musical qui le caractérise tout en restant un album accessible à tous.

Au contraire d’albums aux styles musicaux établis, les musiques d’Aphex Twin sont parfois délicates et difficilement caractérisables. Il est donc difficile de détailler chacune des chansons pour s’y attarder et donner son impression. Cependant, on peut s’attarder sur la globalité : l’album. Syro est cohérent, riche, dense. Et si ce style musical, associé au genre APX, sont, ensemble, parfois difficiles à comprendre, il est évident que c’est une musique recherchée auquel il faudra plusieurs écoutes pour se satisfaire et l’apprécier.

Au final, Syro peut se caractériser assez simplement. Que l’on aime ou pas, que l’on soit fan ou pas, il faut reconnaître que le travail effectué est de très bonne facture.

Liste des pistes :

minipops 67 (source field mix) 4:47
XMAS_EVET10 [120] (thanaton3 mix) 10:31
produk 29 [101] 5:03
4 bit 9d api+e+6 [126.26] 4:28
180db_ [130] 3:11
CIRCLONT6A [141.98] (syrobonkus mix) 6:00
fz pseudotimestretch+e+3 [138.85] 0:58
CIRCLONT14 [152.97] (shrymoming mix) 7:21
syro u473t8+e [141.98] (piezoluminescence mix) 6:32
PAPAT4 [155] (pineal mix) 4:18
s950tx16wasr10 [163.97] (earth portal mix) 6:01
aisatsana [102] 5:21

Critique - Aphex Twin - Syro
Un album dessiné vers l'accessibilité. A écouter plusieurs fois pour comprendre l'univers d'Aphex Twin dans Syro
Arrangement
Composition
Ambiance
On Aime Bien
  • Aphex Twin
  • La richesse
  • L'accessibilité
On Aime Moins
  • Toujours très sauvage
  • peut-être un peu long
4.3Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
    • Pierre Poulain

      Plutôt d’accord avec la chronique. Je vais bien sur avoir quelques trucs à redire (j’aime bien mettre mon grain de sel quand on parle de musique mais du gros sel hein, celui que l’on met dans l’eau de cuisson des pâtes).

      L’album est à moitié passé inaperçu alors qu’auparavant les albums d’AFX (et non pas d’APX) étaient attendus de pied ferme. Bon on s’est quand même tapé des affiches chelou dans le métro de Paris.

      De ce que j’ai pu entendre de personnes de mon entourage ou dans la presse, c’est un sentiment global de déception. J’ai l’impression que tout le monde s’attendait à ce qu’Aphex écrive un nouveau chapitre de l’histoire des musiques électronique (rien que ça), un peu comme Dr. Dre dans le hip hop avec son album Detox censé être sorti depuis quelques années déjà.

      Perso, j’ai trouvé l’album hyper bon. On reconnait Aphex Twin tout de suite ; c’est la preuve qu’il est un grand artiste. Aphex fait du Aphex (grosse phrase cliché sorti dans 25% des chroniques de musique). Le seul petit reproche serait peut-être un petit manque de renouvellement. Et non, cela ne sera pas l’album de la maturité !!!! (50% cette fois-ci).

      Accessible : Oui et non, il y a des morceaux qui peuvent très bien passer les 6 min en soirée sans qu’ils ne soient coupés par un enfoiré de fan de David Guetta. D’autres tracks sont par contre plus dur d’écoute. C’est toujours aussi technique. Les rythmiques sont mortelles.

      En réécoutant l’album, j’aurais limite envie de faire une mini chronique d’une phrase de tous les morceaux. Mais en fin de compte, je finirais juste par dire une dernière chose : si vous aimez Aphex, et que vous ne vous attendez pas à un Aphex 5.0, écoutez cet album, vous ne serez pas déçu sinon mettez vous à la Darkpsy. J’ai comme l’impression qu’il synthétise en un album tout le travail qu’il a pu effectué depuis le début. On reconnait bien là les lead et nappes de synthés typiques du bonhomme, les parties jungle (d’n’b, break) du Aphex à la vieille époque, le dernier morceau au piano qui nous fait penser à April 14th…

      • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

        Salut,
        Un long et gros commentaire. Je vais tenter de répondre à certaines parties.

        L’album est à moitié passé inaperçu alors qu’auparavant les albums d’AFX
        (et non pas d’APX) étaient attendus de pied ferme. Bon on s’est quand
        même tapé des affiches chelou dans le métro de Paris.

        Pour le passage inaperçu, je ne suis pas d’accord. Les fans étaient au courant, c’est juste que dans notre monde de l’hyper-médiatisation, la discrétion tourne parfois à l’oubli.

        De ce que j’ai pu entendre de personnes de mon entourage ou dans la
        presse, c’est un sentiment global de déception. J’ai l’impression que
        tout le monde s’attendait à ce qu’Aphex écrive un nouveau chapitre de
        l’histoire des musiques électronique (rien que ça), un peu comme Dr. Dre
        dans le hip hop avec son album Detox censé être sorti depuis quelques
        années déjà.

        De ce que j’en ai lu, cela tourne autour de 8-9/10. Donc ça reste globalement satisfaisant :
        http://pitchfork.com/reviews/albums/19755-aphex-twin-syro/
        http://www.theguardian.com/music/2014/sep/18/aphex-twin-syro-review-brain-bending-richard-d-james
        http://www.residentadvisor.net/review-view.aspx?id=15620
        De plus, son metascore est de 86, ce qui est vraiment très bon. http://www.metacritic.com/music/syro/aphex-twin
        La question à se poser, attendions-nous trop de lui ?

        Perso, j’ai trouvé l’album hyper bon. On reconnait Aphex Twin tout de
        suite ; c’est la preuve qu’il est un grand artiste. Aphex fait du Aphex
        (grosse phrase cliché sorti dans 25% des chroniques de musique). Le seul
        petit reproche serait peut-être un petit manque de renouvellement. Et
        non, cela ne sera pas l’album de la maturité !!!! (50% cette fois-ci).

        L’éternelle question du renouvellement, vaste débat 🙂

        Accessible : Oui et non, il y a des morceaux qui peuvent très bien
        passer les 6 min en soirée sans qu’ils ne soient coupés par un enfoiré
        de fan de David Guetta. D’autres tracks sont par contre plus dur
        d’écoute. C’est toujours aussi technique. Les rythmiques sont mortelles.

        Ça sent le vécu ! Après, tu le dis toi même, la rythmique est très évoluée et la technique également. Ce sont deux styles différents si on veut comparer à D. Guetta (ce qui n’enlève rien à ses qualités et a son talent).

        Merci de ton commentaire, instructif et bien argumenté.

        • Pierre Poulain

          Ah ouais en effet, il a plutôt été bien accueilli par la presse.

          En fait, j’ai dû en lire qu’une seule héhé… Et je n’ai surement plus trop l’habitude d’aller fouiner sur les sites de magazines spécialisées, et puis mes goûts musicaux ont bien changé.

          Pareil pour ta chronique. Rien à ajouter de particulièrement important, si ce n’est mon goût pour cet artiste.

          Sympa le site par ailleurs.

          • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

            Merci de ta visite et de tes commentaires encourageants :). N’hésite pas à venir de temps en temps ou même d’écrire ta propre critique, il suffit de t’inscrire. A bientôt,