Critique – Under The Dome

Critique – Under The Dome

Under The Dome était pressentie pour être la série de l’été. Tirée du roman éponyme (deux tomes) de S. King salué par la critique, cette série produite par S. Spielberg possède tout pour être un must have. Et la réalité ?

Les habitants de la ville de Chester’s Mill se retrouvent coincés à l’intérieur d’un dôme apparu mystérieusement. Aucun moyen de communication avec l’extérieur. Des familles coupées à cause du dôme. Afin de spoiler le moins possible cette série, il ne sera révélé tout le long de cette critique que le strict minimum de l’histoire.L’intrigue s’oriente autour de plusieurs personnages, de manière plutôt équivalente, à l’instar de la série Game of Thrones. L’intrigue avance doucement, calmement, parfois on regrette un manque de rythme, mais globalement, elle reste très agréable. Si dans un premier temps on croit que le dôme n’est qu’une création purement humaine (armée ?), petit à petit on est amené à penser qu’il s’agit d’un élément surnaturel.

Under-the-dome-2-600x346

Un regret toutefois apparaît au 2/3 de cette première saison, c’est le ralentissement de l’intrigue et le clair manque d’intelligence, de profondeur et de charisme de certains personnages. A l’inverse certains sont extrêmement peaufinés. Si l’on regarde dans l’ensemble, les visages apportés aux personnages paraissent adéquates. Les acteurs sont convaincants sans être époustouflant, à l’exception de Dean Norris (« Big » Jim Rennie, également connu pour le rôle de Hank dans Breaking Bad) qui nous offre une richesse artistique bien trop rare.

S’il a déjà été dit que le scénario est parfois lent, le plus gros défaut de la série reste l’idée récurrente de la désolation. A chaque épisode, on a le droit à un Save The Chester Mill Save The World. Ce défaut est récurrent pour plusieurs séries récentes et on peut citer, par exemple, la très bonne série Arrow. En revanche, le scénario nous surprend parfois. De jolis contre-pieds nous glissent littéralement du canapé. On est bien loin des clichés habituels ou des films dont le scénario se voit arriver comme un iceberg pour le Titanic. Il y a du suspense, de l’action, des idées.

under_the_dome_promo_1-600x351

Au final, sans être une révolution ni exception, la série Under The Dome obtient le droit d’être reconduite et être regardée sans l’ombre d’un problème. Ce n’est pas un must have (Game of Thrones, Spartacus …) mais on s’y intéresse et prend du plaisir à suivre les aventures des habitants de cette ville.


+ Le scénario parfois surprenant …                                       … mais également trop lent

+ Les acteurs, en particulier Dean Norris                             La stupidité de certains personnages

+ L’univers

+ Les idées philosophico-scientifiques que cela soulève

Note : 7.8/10

  • Exaw

    Ouais j’aime bien cette série mais j’ai pas encore terminé!!!

    Mais l’acteur qui n’est pas mal, c’est Dean Norris et non « Dean Harris » comme tu le mentionne Camille… Désolé, c’est juste au cas où tu peux modifier!!!

    Pour ma part je trouve l’actrice du shériff (Natalie Martinez) trop débile dans le film… Non pas qu’elle soit forcément une mauvaise actrice (mignonne qui plus est!) mais le personnage est naïf à en mourir! C’est son petit côté Sangoku^^

    • http://researchgate.net/profile/Camille_Latouche/ Camille Latouche

      Norris restauré. Merci pour l’erreur.

  • Elena

    Contente de voir Under The Dome présentée sur ce site puisqu’il s’agit, à mon avis, d’une série qui mérite d’être vue. Un sujet original, qui malgré son côté surnaturel ne plonge pas dans les effets spéciaux surenchéris et souvent remplis d’erreurs et de manque de goût. Par contre, j’ai du mal à accepter la critique concernant « le ralentissement de l’intrigue et le clair manque d’intelligence, de profondeur et de charisme de certains personnages. ». Contrairement à d’autres séries (Breaking Bad par exemple) je n’ai pas eu de moment de latence ou d’ennui même si les actions ne s’enchainent pas à la vitesse de la lumière. Les personnages pas trop intelligents et sans profondeur ou charisme sont, malheureusement, le reflet de notre société. La série est basée sur un exercice de plus en plus aimé par les producteurs qui consiste à enfermer un certain nombre de personnes dans un espace relativement petit et ensuite les voir (sur)vivre. C’est dans ce genre de moments que l’on peut découvrir la vrai personnalité de chacun et comme j’ai déjà dit, chacun donne ce qu’il peut, et donc tout comme dans notre société certains ne peuvent donner que très peu d’intelligence, de charisme et de profondeur.
    En attendant la 2ème saison je dirais à tous ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de regarder cette série : Enjoy!!!

  • Camille Latouche

    Il y a un morceau des Simpson où l’on voit le livre (http://media.avclub.com/images/429/429292/16×9/627.jpg?8352)

    Cela répond à ta question ?

  • BenDek

    Je ne connaissais pas cette série, à tester donc. Merci.
    Y a t il un lien quelconque avec le film – The Simpson où l’intrigue du dôme à l’air similaire :p