Bien écrire un article WordPress et l’optimiser pour le référencement

Bien écrire son article WordPress et se faire bien référencer, facile ou pas ?

Ecrire un article WordPress est une chose aisée, bien l’écrire (c’est à dire prendre en compte les conseils en termes de SEO et référencement) est en revanche plus délicat. De plus, il y a certaines choses qui sont interdites pour des questions de droit d’auteur que tout le monde monde ne respecte pas, notamment sur les images. Dans ce billet pour l’écriture d’un article WordPress, on discutera à la fois des actions à effectuer pour écrire son article mais également de quelques règles d’or à respecter en terme de SEO pour optimiser le référencement. Et avant d’aborder toutes ces notions, il est important de rappeler qu’une optimisation de votre site est nécessaire en amont et je ne peux que vous conseiller d’utiliser le plug-in de cache WP Rocket, disponible ici, et de lire notre test dessus (ici).

Tout d’abord, si écrire un article de presse ou encore un livre nécessite une jolie plume pour être reconnu, ce n’est pas le cas pour rédiger du contenu web et, a fortiori, écrire un article WordPress est dans la même tonalité. Il faut rédiger efficacement, sans fioriture, insister sur certains points afin que les robots de Google puissent analyser efficacement notre page. Le contenu du texte et la manière dont il est abordé est plus important que la richesse du style utilisé. Heureusement pour nous, le moteur WordPress est déjà bien optimisé en termes de SEO donc les articles WordPress sont déjà pas trop mal référencés. Cependant, pour avoir de plus grandes chances d’obtenir un bel article avec un bon référencement, je vous conseille un des plug-ins SEO disponibles en téléchargement gratuit. On peut citer les excellents WORDPRESS SEO et ALL IN ONE SEO qui sont véritablement les chefs d’orchestre du SEO pour un article WordPress. Dans les exemples que nous montrons ultérieurement, nous avons utilisé WordPress SEO by Yoast qui semble le plus facile à utiliser pour un site multi-rédacteur, et facile à comprendre pour un article WordPress.

Nous allons également voir comment, et pourquoi, certaines de vos actions améliorent ou détériorent le référencement.

1. Créer un article WordPress

La première étape est bien sûr de créer un article WordPress. Pour cela, il suffit de vous connecter, et d’aller dans le menu à gauche qui s’offre à vous et de sélectionner Articles puis « ajouter ».

2. Sélectionner les options de votre article WordPress

Certaines des options d’un article WordPress dépendent du thème utilisé et des plug-ins. Pour obtenir les options d’article, il suffit de cliquer sur « Options de l’écran » en haut à droite de votre page de création d’article WordPress. Il se peut que votre tableau soit légèrement différent de celui présenté ci-dessous. Dans notre cas, nous choisissons de cocher les options suivantes dont certaines dépendent de WordPress (mots-clés, catégories, format, image à la une, extrait, auteurs), et d’autres de plug-in (Partage, WordPress SEO par Yoast) ou du thème (Valenti…)

article WordPress option d'écrans

 

3. Tapez votre Titre d’article WordPress

Bon, là je pense que cela se passe de commentaire. Pour notre site, nous choisissons de démarrer les critiques par le mot Critique. Il en va de même pour les autres catégories d’articles (news, trailer, etc…) possédant leur propre mot de départ. A ce moment là, il est important de préciser qu’il s’agit, en terme de code, d’un titre général avec une balise de type H1. Nous verrons plus tard l’importance des balises dans la lecture de l’article par les robots de Google (crawl).

article WordPress Titre

Première chose à vérifier dans votre article WordPress, c’est l’url (que WordPress nomme permalien). Si parfois WordPress pense de lui même à enlever les mots « génériques » (a, the, le, la, les, etc…) il faut, tant que possible, essayer de les enlever pour raccourcir l’url de votre article WordPress, d’autant plus qu’il semblerait que cela ait également une importance en terme de SEO.
article WordPress - la balise H2

Deuxième chose à faire, ou plutôt, conseillée de faire, insérer un sous titre de type H2 au départ afin de guider un peu plus les robots Google à venir sur le site et comprendre l’arborescence de la page. Plus haut, on avait écrit que les balises ont une importance. En réalité, il faut voir cela comme une rédaction « normale », à savoir, mettre un titre global (le titre de l’article WordPress), puis on crée les sections (balise H2), et enfin des sous titres (balises H3 à H6). Le reste du texte doit être écrit en « p« , c’est à dire paragraphe. On remarque que notre cas, on a un peu élargi le champ avec le titre H2 par rapport au titre de l’article WordPress.

4. Tapez le texte de votre Article WordPress et l’optimiser pour le SEO

Cette partie est délicate. Il existe des notions à connaître, comme la théorie du chapeau. N’étant pas des spécialistes dans ce domaine, nous passerons cette partie sous silence. En revanche, pour notre site, nous avons choisi d’utiliser la police Book Antiqua associée à la taille 12 pour le texte de type paragraphe, 14 pour les balises H3 et 24 pour les balises H2. Comme toute rédaction, notre article WordPress sera également justifié.

article WordPress - Texte et balise More

Il existe une balise bien utile, appelée « lire la suite » et fera apparaître un « MORE » à l’endroit où vous avez inséré la dite balise. Elle permet d’effectuer un extrait de votre article qui ira du début du texte jusqu’à la balise. Cet extrait apparaîtra alors sur votre page de garde. Dans notre exemple, le passage affiché sera donc la partie entre « Comment passer… » et « … sans spoil ! ». De plus, il est souvent signalé qu’il faut un minimum de contenu dans votre article WordPress. Selon les différents sites que nous avons visité, certains prétendent qu’il faut au moins 600 mots, d’autres 100 mots pour 1 mot-clé. Cependant, chacun s’attarde à dire qu’il faut optimiser la longueur du texte en fonction de son contenu et cela passe par un maximum de caractère qui ne contient pas de code. En clair, plus votre texte sera « long » et plus vous aurez une proportion Texte/Code importante et donc mieux les robots de Google apprécieront. Autre petit conseil SEO, soignez le maillage interne de votre site ce qui signifie en termes moins abscons, une connexion entre vos articles WordPress et cela se fait par des mots clefs et des expressions mais également des liens. Le meilleur des exemples de maillage interne reste Wikipedia où chaque article peut amener à d’autres articles.

  
5. Catégorie de votre Article WordPress

Point important, le choix de la catégorie de votre article WordPress. Pour cela, sélectionnez la catégorie où vous souhaitez indexer votre article, à droite du panneau d’édition de l’article. Il est important de souligner que si vous avez des sous catégories imbriquées dans une même catégorie, nul besoin de sélectionner la catégorie parente. En effet, le moteur WordPress est capable de le faire de lui même. Dans notre cas, il s’agit d’un film de type Action et Drame, donc on choisit ces deux sous-catégories. Elles impliquent la catégorie « mère » Film donc nul besoin de la sélectionner.

article WordPress - Catégories


6. Remplir les mots clés de votre article WordPress

Les mots-clefs (mots-clés) de votre article WordPress sont un des facteurs les plus importants pour le référencement. On lit plusieurs choses concernant ces derniers. Les points importants ici sont à la fois de définir les idées développées dans l’article mais également de diriger les moteurs de recherches. Pas facile au niveau SEO de bien prendre en compte l’un et l’autre.  Sur ce deuxième point, vous comprenez que si vous parlez d’une tarte aux pommes, vous devez marquer : tarte, pomme.  Mettez-vous dans l’idée : « Comment retrouver mon article dans un moteur de recherche, quel sont les mots clés que je vais taper ? » Pensez également que plus vous utilisez de mots clés dans votre article WordPress, plus ceci seront dilués et donc cela va considérablement nuire à votre référencement. Sélectionnez donc les plus importants et pour cela il y a un outil prodigieux qui s’appelle Google Trends (allez donc jeter un oeil ici). Il permet notamment de trouver quels sont les mots clefs les plus utilisés dans le moteur de recherche Google. Cela va donc à la fois vous guider dans vos mots-clés à utiliser mais également diriger votre texte. Gagnant de A à Z. En général il est conseillé de ne pas dépasser 5 mots-clés. Attention toutefois, il ne faut jamais utiliser une catégorie en mot-clé pour votre article WordPress, cela va créer un fort malus en termes de SEO. Enfin, petit commentaire global, certaines personnes ont écrit que les mots clefs peuvent se combiner par eux-mêmes dans le moteur de recherche (Critique/Transcendance/Depp pourrait donner Critique Transcendance Depp). N’étant pas des spécialistes à ce niveau nous n’entrerons pas dans les détails. Cependant, si quelqu’un à l’opportunité de lire ce texte et qu’il a la réponse, nous serons ravis de faire un petit Edit de notre article WordPress.article WordPress - tags, keywords et mots-clés


7. Ajouter un média dans votre article WordPress et l’optimiser pour le référencement de l’article et le SEO en général

Lorsque vous allez mettre votre média dans votre article WordPress (image par exemple) plusieurs éléments sont à prendre en compte et l’un des premiers est le copyright. Veuillez à toujours vérifier que l’image est libre de droit. L’image ci-dessous est l’exemple typique où il ne faut pas prendre l’image ou, si vous désirez prendre celle-ci, il faudra tout d’abord l’autorisation à son auteur mais également insérer un lien vers son site.

article WordPress - media copyrightLorsque vous allez enregistrer votre « bonne » image pour votre article WordPress, pensez à lui donner un nom en rapport avec votre article et non une suite de caractères sans tête ni queue. Cela aura un impact non négligeable sur votre SEO au niveau de l’image et de l’article, notamment lorsque que les robots de Google viendront passer une petite « sniffette » sur votre article. Autre information à prendre en compte pour l’image, les espaceurs de mots doivent être un tiret (-) ou un underscore (_) et non un espace ( ). Il est d’ailleurs recommandé de préférer le tiret pour espaceur de nom, ce qui donnerait dans le cas du Loup de Wall Street : loup-de-wall-street.

Voici le type d’exemple à ne pas suivre :

article WordPress - mal enregistrer un media

Au contraire, voici l’exemple que l’on peut suivre  pour enregistrer un média. :

article WordPress - bien enregistrer un media


! Edit

Merci à Noaneo pour sa précision concernant les stop-words dans les URLs d’images. Il est à privilégier, dans l’exemple précédent, le nom de fichier : loup-wall-street-cover.


 

Avant d’inclure votre image dans votre article, veillez toujours à vérifier que les dimensions de votre image soient au minimum du standard de votre template (thème), dans notre cas il s’agit de 450*450 pour être correctement affichée dans les images à la une. Passons à la partie poids de votre média. Avant toute chose, il vous faut un plug-in d’optimisation des images et du poids de celle-ci. On peut notamment citer les excellent WP Smush It ou encore EWWW Image Optimizer qui permettent une compression des images. A noter que WP Smush It ne peut pas optimiser des images dont le poids est supérieur à 1 Mo. Enfin, il faut rappeler une règle importante. Un des points primordiaux en termes de référencement est le poids total de votre page web et, comme vous le devinerez, ce n’est pas le texte qui pèse le plus mais les images. En effet, plus les robots Google mettent du temps à parcourir votre article WordPress, moins bon sera votre référencement. Vous comprenez donc qu’il ne sert à rien d’avoir une image qui pèse 200 Ko (ou plus) dans votre article WordPress pour être par la suite affichée au format web. La plupart du temps en optimisant vos images via un logiciel d’Adobe ou encore Gimp, il est possible d’obtenir des images avec un poids très faible (inférieur à 50 Ko avant compression par un plug-in). Il semblerait également que le type de fichier ait une importance (jpg, png, gif) et il est notamment conseillé d’utiliser du jpg. Pour ce faire il suffit de diminuer la qualité des images ainsi que ses dimensions. Une fois votre média prêt à l’importation, il suffit de l’insérer dans la boîte de dialogue qui se trouve soit dans l’option « média » de votre panel général, soit dans l’option « insérer un média » à l’intérieur même de votre article et vous pouvez ensuite le placer où bon vous semble dans votre article WordPress.

article WordPress - insérer un media
Une fois votre média inséré dans votre texte, il y a une nouvelle fois quelques règles à respecter. On commence par celle spécifique à avisdupublic, à savoir des images au format « moyen » donc *300 et les images doivent également être centrée dans l’article WordPress. On passe maintenant à la partie SEO. Il y a un point essentiel à respecter, c’est de mettre un Texte alternatif (aussi appelé balise « Alt ») à votre image, et il est conseillé que ce texte alternatif contienne le mot-clé principal ou l’un des mots-clés de votre article WordPress. Autre petit conseil SEO, il semblerait qu’il ne faille pas lier votre média (lier à : aucun) afin de mieux rentabiliser votre optimisation de page.  Je vous conseille donc d’appliquer bêtement cette règle.

article WordPress - vérifier un media

Dernier point la partie média, l’image à la une de votre article WordPress. Je vous conseille une nouvelle fois de bien l’optimiser en termes de poids, de nom et de balise Alt. Sur notre site, nous exigeons une taille minimum de 450*450*.

article WordPress - image à la une

8. WordPress SEO et l’importance du mot-clé principal de votre article WordPress

Pas besoin de mettre dix mille mots-clés principaux pour votre article WordPress, un ou deux suffisent amplement et il convient d’éviter les articles du genre Le/La/Les/The/A et j’en passe. Autre point à prendre en compte, la densité de ce mot-clé. Il est parfois écrit et conseillé d’atteindre plus de 5 % de densité de mot-clé principal. Cependant, n’étant pas expert dans ce domaine, il est délicat d’avoir un jugement sur cette valeur. Je ne saurai que trop vous conseiller d’avoir une densité de mot clef au moins supérieur à 2 % pour avoir une petite chance d’être bien référencé. Attention, ce n’est pas une vérité absolue et cet indicateur de pourcentage de mot-clé n’apporte pas non plus une assurance de bon référencement. C’est un indicateur. Le Titre SEO doit également être en adéquation avec le titre de votre article WordPress, et, en général, le plug-in WordPress SEO by Yoast gère très bien cette partie. La méta description est un peu plus délicate et obscure. Il vous faut décrire votre article en reprenant un maximum de fois les mots-clés et champs sémantiques associés à ceux-ci. C’est véritablement un point délicat à traiter d’autant plus que cette description est celle affichée dans la page de recherche Google, et dans les liens vers les réseaux sociaux par exemple. Il convient donc de bien soigner la méta-description de votre article pour les robots Google mais également pour donner envie de lire votre article.

article WordPress - référencement et SEO

9. Extrait de votre article WordPress

La balise « more » permet d’avoir un extrait mais seulement sur la première page de votre article. Afin d’éviter tout contenu dupliqué (duplicate content), il convient d’avoir un autre type d’extrait et c’est là, une fois encore, que le plug-in WordPress SEO va être très utile. Il nous permet d’écrire un extrait de votre article WordPress complètement personnalisable afin de pas être pénalisé par un quelconque duplicata de contenu. Magique non ?

article WordPress - extrait

10. Mettre à relire votre article WordPress / Publier votre article WordPress

Dans notre site, une fois votre écriture d’article WordPress terminé, vous trouverez à droite de votre article la mini-frame « Etat » où il est marqué « Brouillon ». Vous descendez à la ligne du dessous et sélectionnez « En attente de Relecture » puis « OK ». Enfin, aller en haut et cliquez « Mettre à relire ». Cela permettra aux éditeurs de venir corriger votre prose. Cependant, si vous êtes le seul rédacteur de votre site/blog, il vous suffira alors de cliquer sur le bouton « Publier » et vous aurez terminé cette magnifique chevauchée qu’est la rédaction d’un article WordPress.
article WordPress - publication

Avant de conclure cet article, j’aimerais rappeler les quelques points essentiels. Si vous désirez un article WordPress bien référencé dans Google, l’un des facteurs les plus influents est la présence de vos mots-clés (synonymes et sémantique proche) dans la hiérarchie de votre article, à savoir, les balises (H1-H6 + italique/gras). Autre point à prendre en compte et déjà évoqué également, la densité de mot clef qui doit être suffisante pour que Google puisse comprendre de quoi il s’agit. De plus, le nombre de mots fait partie intégrante d’un bon article, un article de 50 mots à beaucoup moins de chances d’être bien référencé qu’un article de 1000-1500. N’oubliez pas d’optimiser vos images, c’est  à dire diminuer leurs poids, les uploader avec un nom adéquat, avoir un bon plug-in de compression et enfin de renseigner la balise ALT. Enfin, dernier petit secret qui peut aider à bien référencer votre article WordPress, mettre des liens sortants et plus particulièrement des liens vers des articles similaires à celui que vous êtes entrain de traiter afin d’aider les robots de Google à comprendre et juger votre travail.

C’en est fini pour ce petit pavé et nous espérons vous avoir aidé tant que possible dans cet univers nébuleux mais magique qu’est celui de WordPress.

Voici quelques sites où vous pourrez trouver des informations complémentaires notamment pour le côté SEO.

http://www.insidedaweb.com/wordpress-seo/debuter-avec-wordpress/debutant-wordpress-creer-premier-article/

http://www.creation-web-56.fr/ecrire-un-article-optimise-seo/

http://www.geekpress.fr/wordpress/guide/optimisez-referencement-article-1034/

http://blog.neocamino.com/comment-ecrire-un-article-de-blog-sur-wordpress/

  • http://foxdao.net Wolfneo – Foxdao

    Bonjour,
    Au niveau des Hn, bien respecter la hiérarchie, on ne peut pas avoir H2, H3, H4, H1, etc.
    Le titre est toujours en H1, un seul suffit, trop peut-être nocif
    et dans l’article, deux possibilités, en pesant à prendre compte du bas du site, sous la fonction « Articles Similaires » ou sa phrase n’accroche est en H3 ou H4, pas plus bas, ni plus haut.
    On revient à l’article, on trouvera les balises H2 et H3, deux manières possibles.
    Premier exemple :
    titre H1
    H2
    H3
    H3
    H3

    bas de site H3 ou H4.

    ou deuxième exemple :

    titre H1
    H2
    H3
    H3
    H2
    H3
    H3

    bas de site H3 ou H4.

    Bravo pour l’article bonne continuation

  • http://noaneo.fr/ noaneo

    Bonjour,
    Attention pour les images, vous donnez cette exemple le-loup-de-wall-street-cover.jpg
    il y a des erreurs, il ne faut ps mettre plus de 5 mots puis de est un mot d’arrêt  » stop word » ne pas le mettre tout comme le dans une image, mieux loup-wall-street-cover

    • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

      Salut Noaneo,

      Bien vu. Je n’avais pas fait le rapprochement des Urls. Je corrige cela ASAP.

      A +

      • http://noaneo.fr/ noaneo

        Bonjour,
        Merci pour le petit mot dans l’article.
        Vous dites que vous mettez 14 pour H2 et 12 pour h3, h4, pourquoi le faire au moment d’écrire l’article et non le faire par style.css, plus choisir la police d’écriture, cela simplifierai la vie, non ?

        • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

          Salut,
          Oui, l’article date et je devrais modifier cela. Bien entendu, tout est géré dans le CSS de notre côté.

  • http://noaneo.fr/ noaneo

    Bonjour, bien indiquer que le titre de l’article ne doit pas dépasser 65 caractères au delà Google ne prend pas en compte, des caractères pour rien.

  • GeeKroniques

    Attention, les tags (qui ont été malheureusement traduits par mots clés), n’ont justement rien à voir avec les mots clés.. Et multiplier les tags ne fait que multiplier le risque de contenu dupliqué. Il vaut donc mieux limiter au maximum les tags, voir si c’est possible les exclure, et en tout cas ne pas les faire indexer par google.. Le tag ne doit être vu que comme une aide à la navigation pour les visiteurs rien de plus. Je les utilise par exemple uniquement pour les titres de séries par exemple afin d’avoir tous les articles sur la série en question..

    • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

      Tu as tout à fait raison. Un tag = une étiquette (enfin traduit correctement !) = une information transversale pour la navigation. Pour les séries c’est une bonne idée, les acteurs me semblent également justifiables. Pour la musique, nous mettons l’auteur. Tu as absolument raison et c’est une erreur connue.

      • GeeKroniques

        Après, il y a la solution des « customs fields » qui sont utilisés sur mon site pour les acteurs, réalisateurs,.. Ce qui évite de surcharger en tag..

        • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

          C’est une excellente alternative. Le problème c’est qu’il faut y penser en avance. Maintenant ce serait un boulot dantesque. Mais tu as raison, Customs fields est la solution idéale pour ce type de projet

          • http://noaneo.fr/ noaneo

            Bonsoir,
            je ne voulais pas intervenir, la crainte de paraitre idiot, mais cela me trotte dans la tête, @geekroniques:disqus utilise les Champs Personnalisés, je vois ce que l’on peut mettre dans Valeur par exemple X-Files mais dans Nom Titre-Serie ou autre chose de précis ?
            Puis ne faut-il ajouter du code dans single.php ou un autre fichier ?
            Je ne suis pas sûr que sans code cela soit visible sur un article, peut être que je trompe, excusez mon ignorance, merci
            Désolé de remonter un vieux commentaire, mais je reviens sur l’article et à chaque fois j’y pense à ce commentaire, merci de votre compréhension.
            bonne soirée

            • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

              Salut @noaneo:disqus ,
              @geekroniques:disqus utilise les customs fields (champs personnalisés) avec son thème. C’est un outil très puissant mais qui nécessite souvent un peu de code en effet. Nous utilisons également les champs personnalisés pour donner des informations sur les œuvres de façon. Cela permet d’automatiser certaines tâches et avoir un affichage « identique » entre les œuvres.
              http://avisdupublic.net/critique/film/drame/critique-revenant/
              Tu verras en bas une petite section avec le titre de l’œuvre, la durée, une image.

              Tout cela est fait à partir de customs fields et, comme tu t’en doutes, a demandé quelques lignes de codes :D. L’avantage, c’est du fait maison et s’injecte plutôt bien dans le thème. L’avantage est que c’est automatique et tu peux montrer sélectivement les champs que tu désires ou ceux qui sont remplis (ce que j’ai mis comme condition). D’autres sites avec le même thème font tout à la main, c’est inenvisageable avec une équipe de 15-20 rédacteurs.

              J’espère ne pas trop avoir répondu de ton commentaire et je suis sur que GeeKro’ viendra nous éclairer sur son thème dans pas longtemps.

            • http://noaneo.fr/ noaneo

              Bonsoir,
              Il faut connaitre le codage, c’est ce qui me bloque, même si j’ai un thème enfant, je ne dois pas voir tout le potentiel, étant seul rédacteur sur mon site, sur notepad++, j’ai gardé une copie du code, pour avoir mon tableau en haut des articles sur les films.
              C’est surement plus simple quand on a plusieurs rédacteurs de passer par les champs personnalisés, c’est sûr, je pensais que l’on devait créer un fichier spéciale du coup, non ? C’est ajouter du code dan single.php ?
              merci des informations

            • http://camillelatouche.com/ Camille LATOUCHE

              Si tu as fait un thème enfant, tu sais coder au moins un tout petit peu;).
              Le code que j’ai utilisé est basique et n’utilise sans doute pas 100 % des possibilités de PHP.
              Il te faudra aussi un autre plugin : ACF (http://www.advancedcustomfields.com/)

              Tu utilises ACF pour créer tes custom fields et ensuite il faut les montrer à ton thème wordpress. Pour cela, du code dans single.php et il faut l’injecter dans la boucle WordPress si ma mémoire est bonne (avant ).

              Au final, un peu de CSS règleront l’affichage « on site ».

            • http://noaneo.fr/ noaneo

              Bonjour,
              Ce que je voulais dire c’est que ce n’est pas forcément à la portée de tous, tout dépend aussi du thème, par exemple e thème Weaver Xtreme, me parait plus compliqué
              https://themes.trac.wordpress.org/browser/weaver-xtreme/2.0.7/templates/content-single.php
              Sinon je pense comme essayant j’arriverai à m’en sortir à le faire.
              Merci pour tous ces renseignements.

  • http://gravatar.com/minutepapillon7 Nicolas Guionnet

    Le choix stratégique du sujet est aussi crucial, surtout dans un domaine concurrentiel.
    Trouver un sujet pertinent peut éviter de se fritter avec une concurrence 1000 fois plus musclée que vous.
    Voir l’exemple sur le chemin de St Jacques de Compostelle ici :
    http://www.avoirunsite.com/referencement-contenu/

    • http://avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      Très bien résumé. C’est à ce moment là que le SEO est primordial.

  • http://avisdupublic.net Brice AULAS

    Un bon modèle ! Ca m’évitera de me (re)faire taper sur les doigts

    • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

      il faut avouer que tu aimes ça aussi 😉
      Mais c’est surtout qu’il est dommage de prendre du temps d’écrire quelque chose d’intéressant et que tu fais d’un mauvais référencement, personne n’a la possibilité de le consulter.

  • http://www.avisdupublic.net Thibaut COCAIRE

    Merci bien pour cet article, qui démontre que la rédaction sur wordpress, c’est un sport à part entière.
    Il n’en demeure pas moins que WP reste un CMS de choix, si ce n’est LE CMS en matière de blogging.

    • http://avisdupublic.net Benoît DECOOPMAN

      Oui, c’est important de faire le tour, point par point. Beaucoup de petites choses peuvent faire la différence !

    • http://avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      A ton service. On voit trop souvent des articles vraiment bons mais qui pêchent dans la mise en page ou dans le référencement et c’est bien dommage. Il y a certaines erreurs qui ont un impact très haut en SEO négatif, comme de mettre beaucoup de mots en gras, ou ne pas hiérarchiser son texte ou de mettre des images de 500 Ko (pour au final faire de 300*x). Par la suite, comme le souligne à juste titre l’instigateur de cet article, ce sont des petites choses qui feront la différence pour passer de page 3 à page 1 dans Google. Une optimisation d’un article WordPress (et même de tout contenu web…), c’est comme l’optimisation d’un site. Il faut y penser et le réfléchir avant.