Critique – La Cinquième Vague

La Cinquième Vague d’extraterrestres est arrivée sur nos écrans et vous la retrouverez dans notre critique !

Les extraterrestres sont venus sur terre, mais pas en tant qu’amis. La première vague fût une EMP – Impulsion Electromagnétique – qui désactiva tous les systèmes électriques et électroniques de la planète. La seconde fut composée de gigantesques raz-de-marée qui détruisirent toutes les villes côtières. Une grosse pandémie éclata en guise de troisième vague, annihilant pratiquement le genre humain. Lors de la quatrième, ils débarquèrent. Cassie Sullivan et sa famille survivent tant bien que mal sur cette terre dévastée et, comme les derniers survivants, ils attendent avec appréhension la cinquième vague.

La cinquième vague - Poster

La Cinquième Vague : encore un film tiré d’un roman à succès.

J’ai remarqué une chose : après le médiéval fantastique, c’est au tour du post-apocalyptique de faire un carton d’abord sur papier avant d’être adapté au cinéma. Nous avons eu Hunger Games, Le Labyrinthe, Divergente et maintenant place à la Cinquième Vague. Je tiens à préciser que je n’ai pas lu le roman avant d’aller voir le film.

La tête d’affiche est assurée par Chloë Grace Moretz, que nous avons découvert dans Kick Ass, Girls Only et Carrie. Elle incarne le personnage de Cassie dans un monde dévasté et va tout tenter pour retrouver son frère (Zachary Arthur), alors tombé entre les mains du Colonel Vosch (Liev Schreiber) qui recrute des enfants pour repousser les envahisseurs. Le scénario de La Cinquième Vague n’est pas très original et j’ai rapidement découvert les tenants et aboutissants du scénario, à savoir quelle est cette Cinquième Vague. Je n’ai pas spécialement été enchanté par les jeux d’acteurs, hormis Chloë Grace Moretz et Maika Monroe que je vous laisse découvrir.

La Cinquième Vague : de belles images mais un film sous exploité.

Dire que je me suis ennuyé ne serait qu’un demi-mensonge, mais La Cinquième Vague manque cruellement de rythme. De ce côté-là, c’est plutôt les montagnes russes : le film démarre fort avec l’explication sur les quatre vagues puis le spectateur passe une bonne heure à attendre qu’il se passe quelque chose… et encore, on voit venir les choses des kilomètres à l’avance donc niveau surprise, on repassera. C’est dommage parce que la bande-annonce laissait imaginer un gros potentiel. Surtout que les rares scènes d’actions sont filmées à la caméra dynamique donc on ne voit pas grand-chose.

La Cinquième Vague - London Bridge

Adieu Londres…

Pour finir, ce n’est pas que je déconseillerai ce film : on passe un bon moment ni plus ni moins. La bande sonore est discrète, les scènes d’actions quand elles existent sont bien rythmées et tiennent en haleine. Si vous voulez aller au cinéma pour un gros block buster, attendez plutôt la sortie de DeadPool. En attendant, La Cinquième Vague vous permettra d’attendre sagement.

La bande annonce décortiqué par Le Point.

Le wikia de la saga littéraire.

Critique - La Cinquième Vague
La Cinquième Vague est un film post-apocalyptique sans grande surprise dont le potentiel n’est pas pleinement exploité. Reste à voir ce que valent les livres.
Mise en scène
Scénario
Acteurs
Images et son
On aime bien
  • La jolie Chloë Grace Moretz
  • Quelques bonnes répliques
  • Les rares scènes d’actions…
On aime moins
  • Aucune surprise
  • Mal rythmé
  • … les scènes d’actions à la caméra dynamique.
2.5L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)