Le fou et l’assassin – Robin Hobb

Critique du livre Le fou et l’assassin, premier tome du troisième cycle de la saga Assassin Royal de Robin Hobb

Notre assassin royal est de retour! Robin Hobb vient de publier Le fou et l’assassin entamant un nouveau cycle de l’épopée de FitzChevalerie et de la famille Loinvoyant.

Beaucoup de gens l’espéraient et Robin Hobb l’a fait. Oui, il y a une suite à la magnifique histoire de FitzChevalerie. L’histoire de ce troisième cycle, qui démarre par Le fou et l’assassin, prend place 19 ans après les évènements qui ont conduit le prince Devoir sur le trône des Six-Duchés. On retrouve donc notre cher Fitz, alias Tom Blaireau, au cœur de sa petite propriété en train de couler des jours heureux avec, à ses côtés, sa femme, Molly. Cependant, au royaume des Six-Duchés, un assassin même âgé reste un assassin.

Couverture du livre Le fou et l'assassin de l'assassin royal

Un fou, un assassin, un destin royal

Entrons directement dans le vif du sujet. Parlons du Vif et de l’Art, ces deux magies que notre héros possède et maîtrise plus ou moins bien. On est heureux d’apprendre qu’Ortie maîtrise très bien l’Art et qu’Umbre, son mentor, est toujours avide de connaissances malgré son âge avancé. De plus, l’Art permet de ralentir le vieillissement et Tom/Fitz paraît toujours aussi jeune alors que Molly vieillit. Cette différence d’âge physique donnera lieu à quelques scènes cocasses. Cependant, malgré son âge, Fitz n’a rien perdu de ses instincts d’assassin, de prédateur et de chasseur. Ce dernier instinct est d’autant plus fort chez Fitz que son compagnon de Vif était un loup.

Evènement fou pour un assassin

Pour vous éviter trop de spoil, plusieurs balises vont apparaître. Pendant un moment durant le récit, Fitz et Ortie vont penser qu’un membre de leur entourage est en train de virer à la folie. Et c’est un grave problème car ils réaliseront plus tard qu’il n’en est rien.

Attention, spoiler

Lorsqu’ils réaliseront que cette personne est tout ce qu’il y a de plus sensée, les évènements qui vont suivre vont complètement changer Fitz et notamment sa vision du monde. Relançant chez lui ses interrogations et ses envies de protection.

Attention, spoiler

Le Style Hobb nous rend fous de l’assassin royal

A ce niveau, la plupart des critiques auront les mêmes mots. Robin Hobb est une artiste de l’écriture. Elle innove également dans ce récit en mettant à la première personne une autre personne que Fitz dans deux chapitres. Les phrases sont agréablement tournées et il est facile de se repérer dans le récit. Cependant on peut lui reprocher quelques petites longueurs.

Le fou et l’assassin est donc un très bon tome, comme souvent avec Robin Hobb et on attend avec impatience la suite de l’histoire.

Pour les bilingues, vous trouverez également une critique en anglais en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.goodreads.com/book/show/19288321-fool-s-assassin

Le fou et l'assassin - Robin Hobb
Un très bon premier tome, lent, mais qui pose les bases
Style
Personnages
Intrigue
On aime bien
  • Le style
  • Fitz
  • Le plaisir procuré par Robin Hobb
On aime moins
  • Les quelques longueurs
4.2Note Finale
Note des lecteurs: (18 Votes)
  • http://twitter.com/danielcado13 Daniel|Даниэль (@danielcado13)

    Comme toujours les livres de Robin Hobb sont d’excellentes perles couché sur le papier.
    Malheureusement le découpage des éditeurs français est une aberration, comment peut-on couper un livre destiné à être lu en environ 750 pages, j’ai l’impression que ce premier tome (selon le découpage francais) est normalement le lancement de la suite du livre, en résultat on se retrouve coupé une fois l’histoire lancé… Mais bon, c’est du Robin Hobb, et c’est toujours un plaisir de lire ses livres.

    • http://avisdupublic.net Camille LATOUCHE

      Bonjour Daniel,

      Tout à fait d’accord, la coupure est vraiment horrible. D’autant plus qu’elle n’est pas très bien placée. C’est vraiment dommage.