Critique – Slow West

Slow West est un western sempiternel, un long métrage qui se prolonge avant et après l’expérience du spectateur. Tournons-nous vers une critique toute en douceur pour illustrer ce film aux allures de cinéma d’auteur.

Il y a plusieurs genres de western. Bien sur les classiques spaghettis : La Trilogie du Dollar, Il était une fois dans l’Ouest; plus crépusculaire comme L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford et puis les hors catégorie : Django dans la version de Quentin Tarantino. Rajoutons maintenant Slow west qui montre une nouvelle facette du genre. Avec une sortie qui n’est malheureusement pas encore prévue en France, ma critique permettra, peut-être, de vous donner envie du grand air Américain.

Slow West ne bat pas de record de vitesse

Comme son nom l’indique, ce western ne va pas faire parler la poudre toutes les deux minutes. John Maclean, son réalisateur est plutôt habitué au court-métrages et aux bandes originales. Il quitte son talent habituel pour se diriger dans la cours des grands. De par son style, il privilégiera une approche basée sur l’exposition lente, détaillé de son décor et ses personnage. Slow West est surtout une balade dans le Colorado.

Slow West 2015 John Maclean Michael Fassbender affiche

Un jeune écossais, « Jay Cavendish », joué par Kodi Smit-McPhee (La Planète des Singes : L’Affrontement), décide de traverser la jeune Amérique à la recherche de son amour « Rose Ross » (Caren Pistorius). En chemin il rencontre un chasseur de prime, « Silas Selleck » – Michael Fassbender (X-men : Days of Future Past) qui décide de faire la route avec le jeune homme. Ce dernier découvre que Rose et son père ont leurs têtes mises à prix. La rançon devient la nouvelle motivation de ce dernier, tout en omettant de le dire à son compagnon de voyage. L’argent attire bien d’autres convoitises.

Nous apercevons une impression de film d’auteur dans ce western

Slow West est l’illustration de quelques jours d’une histoire de vie. Les flashbacks de début de film nous donnent suffisamment d’informations sur les motivations du jeune homme pour comprendre son voyage. L’attachement certain à Rose, mêlé à une naïveté du personnage et de sa relation renforce notre compassion pour les aventures qu’il va entreprendre dans le grand ouest. Mais, par la simplicité des scènes, le long métrage ne semble pas s’agripper à une partie spécifique de la vie de nos personnages. Le rythme est lent et peut être déroutant si l’on s’attendait à de la fusillade.

Nous partageons des moments quotidiens qui ne sont pas toujours remplis d’actions. C’est un voyage des personnages, mais aussi du spectateur. Ironiquement ce western a été tourné en Nouvelle-Zélande et en Écosse alors que les scènes sont censées se dérouler dans le Colorado et dans les Highlands. Les décors restent néanmoins magnifiques et cet artifice de cinéma ne gâche rien du spectacle.

Slow West 2015 John Maclean Michael Fassbender Kodi Smit-McPhee

Slow West est fortement influencé par la vision de son réalisateur à tel point qu’on pourrait catégoriser le film dans le cinéma de genre ou d’auteur. La mise en scène, l’image, les plans, la musique et le scénario ne sont clairement pas banals. Certains avis critiqueront le manque d’intérêt du film de par son manque de contenu. Je verrais plutôt une fresque, une peinture sans bords qui illustre un voyage, un moment de vie dans une Amérique en pleine transformation. Des rencontres et des rebondissements mais pas de façon continue.

Slow West se fournit d’autres bons acteurs: Ben Mendelsohn le « John Daggett » aussi vu dans The Dark Knight Rises mais aussi Rory McCann – « Sandor Clegane, le Limier » qui joue dans Game of Thrones. Loin des westerns de saloons et de duels aux révolvers, c’est une autre facette du genre que John Maclean, alors habitué à la composition musicale, propose dans ce voyage. Repéré au Festival du film de Sundance 2015 et récompensé dans la catégorie : World Cinema Dramatic Competition, je conseille ce long métrage pour tous les curieux !

Si vous voulez en savoir plus sur Slow West de John Maclean, je vous conseille les liens suivants :
http://www.sundance.org/projects/slow-west
http://www.rottentomatoes.com/m/slow_west_2015/

Critique - Slow West
Slow West est un nouveau genre de western qui peut déplaire.
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Image et son
On aime bien
  • Les bons acteurs
  • Les vues, la mise en scène, la musique
On aime moins
  • Le manque de contenu pour certains
3.4L'avis
Note des lecteurs: (2 Votes)
  • Titre : Slow West
  • Année de sortie : 2015
  • Style : Western, Drame
  • Réalisateur : John MacLean
  • Synopsis : De doux souvenirs en tête, le regard tourné vers les étoiles, Jay, comme envoûté, avance vers le Colorado depuis l'Écosse, qu'il a quittée pour retrouver sa chère Rose, à cheval, avec l'inconscience de ses 16 ans sereins et confiants. Mais c'est compter sans le chasseur de primes Silas. Quand il fait irruption, comme jailli de nulle part, en pleine forêt, Jay reprend ses esprits et voit la réalité.
  • Acteurs principaux : Michael Fassbender, Kodi Smit-McPhee, Ben Mendelsohn
  • Durée : 1h24min
  • http://avisdupublic.net/ Camille LATOUCHE

    Tiens, il m’a l’air bien curieux ce film. Merci pour la découverte.