Icônne – Natoo

On connaît Natoo pour ses vidéos mais cette fois elle publie un bouquin et s’attaque à la presse féminine. Critique d’Icônne, « le livre qui se prend pour un magazine ».

La youtubeuse Natoo a décidé de ne pas se limiter à la création de vidéos partagées par des millions d’internautes. Pour preuve, elle se lance dans la rédaction et la confection d’un livre intitulé Icônne. Attention, ne vous attendez pas à y trouver une narration, des personnages de roman, des chapitres… Non, la jeune femme nous livre un bouquin prenant la forme d’un magazine féminin pour parodier le genre. Alors, pari réussi ou opération commerciale qui sonne creux? Plongeons dans l’univers décalé d’Icônne.

Couverture d'Icônne magazine parodique de la presse féminine de Natoo

Icônne de Natoo

Qui est Natoo?

Peut-être ne connaissez-vous pas Natoo alors permettez-moi de vous présenter l’instigatrice d’Icônne. Natoo, de son vrai nom Nathalie Odzieredjko, est une youtubeuse française qui publie de nombreuses vidéos humoristiques sur Internet à l’instar de Norman, Cyprien ou Kemar (qui est également son compagnon). Alors qu’elle exerce encore en tant que policière dans l’Essonne, elle commence à créer ses premières vidéos en 2011 dans le but de se défouler et se fait vite remarquer par Bapt&Gael à qui elle avait envoyé une de ses créations. En 2012, elle rejoint le Studio Bagel, un collectif de comédiens/humoristes/youtubeurs qui produisent ensemble des vidéos de meilleure qualité basées sur l’humour. Parmi les autres membres du Studio Bagel, on compte Jérôme Niel (Les tutos, Speakerine), Mister V, Alison Wheeler (miss météo sur Canal +), ou encore Marion Seclin (MadGyver). Natoo est une des rares femme à poster des vidéos mais elle compte tout de même actuellement 1.5 millions d’abonnés sur sa chaîne Youtube.

Pour en savoir plus sur Natoo : une interview sur Madmoizelle pour la sortie d’Icônne

Icônne, un livre ou un magazine?

La première chose qui vient à l’esprit lorsqu’on se retrouve avec l’objet Icônne entre les mains c’est : est-ce un livre ou est-ce un magazine? Il n’est pas facile de trancher. Icônne prend la forme d’un magazine de presse féminine alors peut-on réellement le qualifier de livre? Quoi qu’il en soit, il est publié par une maison d’édition, s’achète en librairie, est composé de 128 pages (ce qui n’est pas rien) et ne s’acquiert qu’à un prix élevé digne d’un livre. A l’inverse, tout comme un magazine, Icônne se lit vite, contient beaucoup d’images et peut vite finir sur une pile de revues qu’on ne relira pas. Donc à la question « livre ou magazine? », je reste mitigée.

Icônne, un livre à l’image de son auteure

Ce qui est agréable lorsqu’on feuillette Icônne, c’est de constater que le livre ressemble à son auteure et qu’elle s’y est véritablement investie. Il faut savoir que Natoo a travaillé pendant près de neuf mois et d’arrache-pied (ça doit faire mal), selon ses dires, pour nous livrer ce magazine parodique. Dans Icônne on retrouve ce que l’on a l’habitude de voir dans ses vidéos à savoir son humour décalé et absurde (blagues, jeux de mots, etc), son chien Kitty, et ses licornes par exemple. La youtubeuse n’a pas lésiné pour nous fournir un ouvrage comportant de très belles photos et publicités. Les visuels sont en effet superbes. Natoo pose et se met en scène pour reproduire des annonces de grandes marques en les détournant. C’est ainsi que l’on peut découvrir une publicité « Jimmy Chou » hilarante parodiant la marque de chaussures Jimmy Choo ou bien une autre reprenant Dior avec « J’endors, Christian Dort ». La vidéaste reconnait que, tout comme dans les magazines féminins, ses photos ont été retouchées, et ça c’est plutôt cool de l’admettre. Dans Icônne on retrouve donc Natoo mais aussi son entourage constitué de nombreuses personnalités du web à savoir Kemar, Squizzie, Julien Josselin, Marion Seclin et bien d’autres. Un gros clin d’œil est même fait à la vidéo « Les aventures hipsters » de Norman et John Rachid dans l’interview « La sunday messe: LA sortie du moment« .

Au final, si vous êtes moyennement (voire pas du tout) fan de Natoo, je ne suis pas sûre que ce livre vous plaira… à moins que vous n’adoriez (comme moi), l’idée de rire et de se moquer des codes véhiculés par les magazines féminins.

Icônne ou la parodie de la presse féminine

Icônne c’est avant tout une parodie de la presse féminine. Quoi de mieux qu’imiter les méthodes de ces magazines pour mieux en détourner les codes? Dans Icônne, Natoo propose de faux reportages, des articles, de fausses pubs, de fausses interviews, des tests, des conseils beauté et shopping absurdes, etc. Tout est détourné, tout est parodié de manière à faire rire le lecteur et ça fonctionne. Rien n’est à prendre au sérieux et si tout ne vous fera pas rire, il y a tout de même fort à parier que beaucoup de choses vous feront au moins sourire. Néanmoins, derrière l’humour se cache une critique acérée des magazines de mode et des diktats qu’ils véhiculent pour les femmes (notamment celui de la minceur et de l’apparence). A la fin d’Icônne (dont le nom provient d’un jeu de mot relatif au mot « conne »), Natoo adresse une lettre très intéressante à la presse féminine. Elle y explique qu’elle était une grande lectrice de magazines féminins dans sa jeunesse. Si elle rappelle qu’elle adorait ces revues, elles étaient aussi vectrices de complexes : elle ne se trouvait jamais assez jolie ou assez mince vis-à-vis des corps sublimes (souvent minces et blancs) qui y étaient montrés. Dans Icônne, Natoo dénonce les pratiques de ces magazines mais leur demande malgré tout de montrer des physiques plus variés, de toutes corpulences, de toutes morphologies et de toutes origines. De la diversité quoi ! L’auteure aime cette presse tout autant qu’elle la déteste pour les complexes qu’elle peut générer chez de nombreuses jeunes femmes. Au final il est assez jouissif de rire à la lecture de ce bouquin qui se moque ouvertement de tout ce qui constitue la presse féminine. En utilisant l’humour et l’absurde, Natoo montre qu’il faut prend du recul sur ces magazines qui ne prodiguent pas toujours des informations, des normes ou des conseils très pertinents voire carrément ridicules. Il y a des choses à prendre mais aussi beaucoup à laisser. Rire de ces choses qui mettent la pression à beaucoup de femmes fait un bien fou et c’est sans doute pour cela que le livre a si bien fonctionné.

Pour conclure, Icônne est un livre/magazine très drôle bénéficiant d’un vrai travail de la part de son auteure. Mention spéciale pour les parodies de publicités de grandes marques qui sont très réussies. Icônne est à lire pour passer un bon moment de détente sans prise de tête et qui permet de dédramatiser cette presse féminine qui se prend trop au sérieux. A emmener sur la plage pour les vacances!

Pour en savoir plus sur Icônne :

Icônne - Natoo
Icônne de Natoo parodie et dénonce la presse féminine en utilisant l'humour. Bien réalisé, le "livre" est parfait pour un instant de détente et de rires signé Natoo.
Visuels
Style
On aime bien
  • La critique des diktats de la mode et des codes de la presse féminine
  • L'humour, le décalage
  • Les visuels
On aime moins
  • Peut-on véritablement appeler ça un livre?
  • Le prix (si on part du principe que c'est un magazine)
  • Une présence trop forte de Natoo dans les images, interviews, etc...
3.5L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)