Comptoir des soupirs – Olivier Piat

Comptoir des soupirs est le premier roman d’Olivier Piat. Critique d’un livre au concept original.

Comptoir des soupirs nous raconte l’histoire d’amour de deux personnes, un homme et une femme, qui se rencontrent en plein Paris, au bar l’Européen. Pour les deux futurs amants, le coup de foudre est immédiat. Bien qu’instantanément attirés l’un par l’autre, ils attendent quelques temps que les circonstances leurs donnent l’occasion de s’adresser la parole. Lui, il est flic à la brigade des stups, marié depuis une dizaine d’années et a deux enfants. Elle, après s’être séparée d’un homme et avoir quitté un boulot qui détruisait sa santé ainsi que sa vie personnelle et sentimentale, vient d’être engagée à la tête de la boutique 4CHILDS. Elle débute sa nouvelle vie dans l’espoir de tout recommencer et tout reconstruire, sans avoir l’intention de se mettre en couple. Malgré ces deux situations qui ne semblent pas se prêter à une rencontre, l’alchimie entre les deux est évidente et se transforme vite en passion. Comptoir des soupirs va nous décrire cette histoire d’amour réaliste annoncée dès le début comme ayant une date de péremption. Entre bonheur, jeux de séduction, doutes, adultère, jalousie, difficultés et souffrance, Olivier Piat relate toute la complexité et les étapes d’une relation passionnelle mais impossible.

Couverture de Comptoir des Soupirs d'Olivier Piat

La couverture de Comptoir des soupirs. Ici en rose, la version féminine de l’histoire.

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Milady de m’avoir permis de découvrir Comptoir des soupirs et ainsi d’en faire la critique.

Un concept intéressant

Comptoir des soupirs est un roman très original pour la simple et bonne raison qu’il se lit en deux fois. En effet, d’un côté nous avons la vision de la femme qui vit cette romance et lorsqu’on retourne le livre, nous recommençons la lecture de la même histoire mais cette fois racontée par l’homme. Comptoir des soupirs n’est pas un roman classique puisqu’il n’a pas de quatrième de couverture. Au contraire il est composé de deux couvertures représentant la même chose, un couple sous un parapluie quittant la terrasse d’un café, mais l’une est colorée en rose pour la vision féminine et l’autre est colorée en bleu pour la vision masculine. C’est au lecteur de choisir par quel prisme il veut entamer la lecture. Quand le lecteur arrive à la fin d’une des deux versions, au milieu du livre, il est invité à aller lire l’autre moitié du roman afin d’avoir un autre point de vue.

« Une histoire d’amour, c’est deux personnes, deux voix, deux points de vue. Avec Café crème, vous avez fait la moitié du chemin. Il est temps de savourer maintenant un Café allongé… » 

Le concept que met en place Olivier Piat dans Comptoir des soupirs est très intéressant car bien souvent dans les livres, les films ou même dans la vie, nous nous contentons d’un seul point de vue. Or, ici, nous pouvons observer les deux faces d’une même pièce. Cela nous permet de mesurer toute la complexité d’une relation, de voir à quel point elle peut être vécue d’une manière différente par les deux êtres qui la composent. Ce qui n’est pas évoqué dans une vision sera plus tard complété par l’autre perception des choses. En nous proposant deux versions, Olivier Piat nous permet de reconstruire le puzzle de manière complète, d’avoir une vision globale et de mesurer toutes les subtilités de la relation. Avec ces deux prismes, le lecteur peut entrer dans la tête et le ressenti de chacun des personnages de Comptoir des soupirs. D’une certaine manière, cela n’est pas sans rappeler le procédé utilisé par Samantha Bailly dans Les stagiaires.

Comptoir des soupirs, un roman très réaliste

Comptoir des soupirs nous raconte une histoire d’amour, de ses débuts à l’inéluctable rupture. Olivier Piat ne décrit pas une relation idyllique de conte de fées. Au contraire il évoque tous les aspects d’une romance, qu’ils soient positifs ou négatifs. Le livre est une fiction mais il s’avère être très réaliste en évoquant toute la complexité et les subtilités d’une relation amoureuse. Ainsi, Comptoir des soupirs aborde différents thèmes : les doutes, l’infidélité, la jalousie, le mensonge, la séduction, les engueulades, la souffrance … Tout ce qui pourrait jalonner une vraie relation dans la réalité. De plus chaque protagoniste a ses qualités mais aussi ses faiblesses, ils ne sont pas des héros ou des gens extraordinaires. Ce sont des personnages du quotidien, des gens banals comme on en rencontre tous les jours à tel point qu’ils n’ont même pas de nom. Lui il est flic et a une femme mais il ne sait pas résister à la tentation et la trompe régulièrement jusqu’à ce qu’il rencontre la femme au Café crème, son double féminin. Elle, elle se retrouve cantonnée au rôle de maitresse et tente de le rendre jaloux en le trompant. Ils s’aiment, leur passion est réelle mais destructrice et on nous l’annonce d’avance : elle ne se terminera pas bien. Dans Comptoir des soupirs, la plume d’Olivier Piat est très juste et fine car elle décrit des ressentis, des personnages, et des situations de manière très réaliste.

Les mécanismes de la relation amoureuse

A travers Comptoir des soupirs, Olivier Piat se concentre exclusivement sur la relation amoureuse et tente de l’étudier, d’en comprendre et d’en montrer les mécanismes. Cette passion est son unique objet d’étude. Il montre comment elle naît, comment elle se développe, comment elle prend fin. Comptoir des soupirs met en exergue toute la difficulté d’une relation amoureuse, tout ce qui est mis en jeu. Le livre nous permet de suivre une histoire d’amour de l’intérieur, à travers deux points de vue, deux ressentis. Au delà du jeu des apparences, on entre plus profondément dans les composantes de cette histoire. Avoir deux visions nous permet de voir les distorsions qui se produisent entre ce qu’ils montrent d’eux et ce qu’ils pensent et sont réellement, entre ce qu’ils croient que l’autre pense et ce que l’autre pense vraiment, entre la manière dont ils se perçoivent eux-mêmes et celle dont l’autre les perçoit. Petit exemple de cela : à certains moments l’homme paraît serein, sûr de lui, séducteur pour sa nouvelle conquête alors que lui-même se perçoit comme ridicule et a l’impression d’en faire trop. Ces apparences et les non-dits sont deux éléments qui ressortent à la lecture de Comptoir des soupirs. Le bouquin montre aussi à quel point il peut être compliqué de gérer sa vie sentimentale, à quel point une romance peut impacter la vie d’un être humain. En fin de compte, Comptoir des soupirs nous livre une histoire assez banale, assez courante mais qui prend un véritable intérêt grâce à cette mise en regard de deux point de vue ce qui permet de creuser sur les tenants et les aboutissants de cette relation amoureuse.

Pour conclure, Comptoir des soupirs est un livre qui se lit rapidement et dont le principal intérêt réside dans cette double vision d’une même histoire d’amour. Un roman facile d’accès à découvrir pour son originalité.

Pour en savoir plus sur Comptoir des soupirs :

Comptoir des soupirs - Olivier Piat
Une histoire d'amour, deux versions. D'une part celle de l'homme, de l'autre celle de la femme. Une romance impossible mais somme toute classique. Un roman dont on connait déjà l'issue, à découvrir pour son concept original.
Style
Histoire
Personnages
On aime bien
  • Le concept original : les deux points de vue en miroir
On aime moins
  • Une histoire de fond plutôt banale
3.2L'avis
Note des lecteurs: (3 Votes)