Critique – Scandal – Saison 1

Lisez notre critique de la Saison 1 de Scandal et devenez un gladiateur en costard !

Olivia Pope est une experte en relations publiques, réputée pour sa gestion de crises. Aidée d’une équipe très hétéroclite, ces Gladiateurs en costume vont faire front contre vents et marées !
Scandal saison 1 - affiche

Scandal ou la face cachée du pouvoir

La série Scandal a été diffusée pour la première fois en avril 2012 sur la chaîne ABC, soit une année avant la série phare House of Cards. Heureusement ou malheureusement, j’avais déjà vu les trois saisons d’House of Cards avant de commencer le visionnage de cette série. C’est avec une forte appréhension que j’ai commencé le visionnage des trois saisons (bientôt quatre) de Scandal.
Olivia Pope (Kerry Washington/Django Unchained) est une faiseuse de miracles : ancienne chef de campagne du candidat Fitzgerald Grant lors de la course présidentielle, elle a démissionné de son poste à la Maison Blanche pour venir en aide aux personnes cherchant à résoudre des situations épineuses. Pour l’épauler, elle pourra compter sur le personnel qu’elle a « sauvé » et qui est devenu le sien. L’enquêtrice Abby Whelan (Darby Stranchfield/Jericho) ancienne femme battue ; l’avocat Harrison Wright (Columbus Short) tombé pour délit d’initié ; l’ancien assassin Huck Finn de la CIA (Guillermo Díaz/Weeds) ; l’avocat Stephen Finch (Henry Ian Cusick/Lost) qui n’hésite pas à user de ses charmes pour obtenir ce qu’il veut ; et, enfin, Quinn Perkins (Katie Q. Lowes) la petite nouvelle du groupe.
Scandal saison 1 - casting

La brillante équipe d’Olivia Pope, en compagnie du Président et de son second.

Scandal contre House of Cards, un duel inégal

Les deux séries phares sur les dessous de la politique américaine ne boxent pas dans la même catégorie. La force d’House of Cards tient à son casting de choc et on ne peut juger chacune de ses saisons qu’en la visionnant dans son ensemble. Le duo Kevin Spacey et Robin Wright est le couple qu’on aime détester et qui fait toute la saveur de la série.
Scandal découpe la structure de ses épisodes comme la majorité des autres séries américaines : chacun des épisodes parle d’une histoire spécifique, avec en toile de fond le fil rouge de la saison. Je la juge trop sentimentale à mon goût et la relation Pope/Grant me saoule au plus haut point. Cependant, Scandal sait tenir le spectateur en haleine : la fin de chaque épisode balance une grosse bombe donnant envie de visionner le suivant.

Être un gladiateur en costard

La qualité des acteurs est en dents de scie. J’ai du mal à encadrer l’acteur qui joue le Président : il est difficile de le prendre au sérieux. Olivia Pope est censée être une dure à cuire de la politique, un roc au milieu de la tempête, mais ce roc se fissure trop souvent pour être crédible dans son rôle. Passé ces quelques défauts, la série est plutôt bonne et j’apprécie surtout les phases d’enquête préliminaire des affaires traitées par le bureau d’Olivia Pope.
Scandal - Olivia Pope

Olivia Pope, celle qui étouffe les flammes.

Les personnages secondaires de Scandal sont vraiment bien développés dès la première saison, chose assez rare pour être notée. Les membres de l’équipe d’Olivia Pope ou du bureau présidentiel ont chacun un passé et une vie, d’autant qu’ils représentent tous un échantillon de la société : femme battue, homosexuel, infidèle, homme brisé, etc… Je pense que si la série fonctionne aussi bien, c’est parce que le téléspectateur de Scandal pourra aisément s’identifier à l’un de ces personnages !
Pour finir, cette première saison de Scandal est plutôt réussie malgré ses défauts. A l’heure où j’écris ces lignes, la cinquième saison est en production. C’est que cela doit marcher.

Scandal – Les Bonus

Vous pouvez lire d’autres critiques sur Allocine ou sur Telerama.

Critique - Scandal - Saison 1
La première saison de Scandal n’égale pas House of Cards, mais elle ne joue pas dans la même catégorie non plus. Reste qu’elle sait accrocher et qu’elle mérite le coup d’œil si vous aimez les intrigues politiques.
Acteurs
Scénario
Mise en scène
Images et son
On aime bien
  • Les personnages secondaires
  • Les bombes à chaque fin d’épisode
  • Les phases d’enquête
On aime moins
  • Un peu trop classique à mon goût
  • La relation Pope/Grant trop invasive
  • Il manque un acteur emblématique
3.8L'avis
Note des lecteurs: (2 Votes)