Critique – Mune : Le Gardien de la Lune

Venez décrocher la lune et le soleil avec notre critique de Mune : Le Gardien de la Lune, de Benoît Philippon et Alexandre Heboyan.

Présenté cette année au festival d’Annecy, Mune : Le gardien de la Lune est un film d’animation français écrit et réalisé par Benoît Philippon et Alexandre Heboyan (ex-animateur de Dreamworks, pas mal sur un C.V). Vous pourrez choisir – ou pas – d’admirer en 3D  les aventures d’un jeune faune au cœur pur qui a été choisi pour veiller sur la Lune. Une lourde tâche pour un si petit être. Va-t-il en être digne ?

L’équilibre du Monde

Mune : Le gardien de la Lune est un conte fantastique où la lune et le soleil ont chacun un gardien pour veiller sur eux. Ainsi, le monde est en harmonie. Et le film s’ouvre sur un grand jour : celui de la passation de pouvoir entre les gardiens. Si Sohonne (Omar Sy, Samba), musclé et un poil narcissique, est naturellement choisi pour conduire le temple du soleil, c’est Mune (Mickael Gregorio), un faune mignon mais pas très responsable – on ne peut pas tout avoir – qui est désigné pour s’occuper de la lune, à la surprise générale.

affiche Mune

Le pouvoir des deux nouveaux gardiens attise les jalousies, notamment celle de Necross, qui rêve de chaos et de destruction et veut dérober l’astre du jour. Très vite, il parvient à semer la pagaille dans les esprits et alors que Sohonne se fait voler le soleil, la lune échappe au jeune Mune et le monde est plongé dans l’obscurité. Les deux héros vont devoir unir leurs forces pour réparer leurs bêtises et ils sont bientôt rejoint par la délicate et courageuse Cire (Izia Higelin, La Belle Saison), qui rêve d’aventure et de voyage.

Un univers magique et poétique

Si Mune nous prouve une chose, c’est bien que l’animation made in France se porte comme un charme. Le film est plein de créativité jusque dans les moindre détails. Un vrai régal pour les mirettes des petits et des grands. Le protagoniste, Mune, est tout simplement adorable avec ses yeux immenses et sa fine silhouette. Le travail des décors est fabuleux. Le monde de la nuit, avec ses nuances de bleus et de noirs, et ses jeux de lumières est le plus réussi. On sent toute l’influence d’Avatar de James Cameron, d’autant que le personnage principal est bleu lui aussi. L’univers de Sohonne est plus simple dans les formes et les couleurs. J’ai trouvé très bien aussi que le style de dessin change lorsque les personnages quittent le monde réel pour celui des rêves. On a alors un style plus hachuré, plus « brouillon », ce qui marque avec légèreté le passage entre les deux univers.

Entre classique et originalité

Ce qui peut freiner le spectateur dans son enthousiasme, c’est la simplicité du scénario. La trame est on ne peut plus classique, ce qui donne lieu a des moments un peu raplapla malgré la courte durée du film (1h26 – juste ce qu’il faut pour garder les enfants au top de la concentration). La fantaisie est à chercher ailleurs que dans le déroulement de l’histoire. Dans son message écologique, par exemple. La nature et la défense de l’environnement sont au cœur de l’intrigue de Mune : Le Gardien de la Lune. C’est avec humour que les réalisateurs présentent l’un des serviteurs du terrible Necross comme un amoureux des fleurs et des arbres et soulignent ainsi l’importance de la préservation des richesses de la Terre. On est proche du grand Miyazaki (Le Vent se lève) et notamment du magnifique Princesse Mononoké, fable écologique par excellence. Deux personnages n’auraient pas dépareillé dans l’univers du Japonais : Lyoone (Féodor Atkine) et aussi un mignon petit animal qui suit Mune partout (j’ai oublié son nom).

Mune : Le Gardien de la Lune est un joli film d’animation, fait pour vous si vous souhaitez mettre un peu de poésie dans votre vie. Pour un autre article, c’est par ici.

Critique - Mune : Le Gardien de la Lune
Pédagogie, poésie, écologie. Ce film est bien joli.
Personnages
Scénario
Image et son
Mise en scène
On aime bien
  • Les personnages adorables
  • L'esthétique générale
  • La poésie, le message écologique
On aime moins
  • Le scénario très classique
3.4L'avis
Note des lecteurs: (1 Vote)