Critique – Game of Thrones Saison 5

Winter is coming ! Encore et toujours, cette annonce ne se sera pas qu’une simple phrase, mais bien l’annonce de changements importants. Game of Thrones, l’indétrônable série de HBO termine sa cinquième saison. Qui va mourir ? L’hiver va-t-il finalement arriver ? C’est l’heure du bilan.

Game of Thrones, l’adaptation en série des romans de George R. R. Martin en est maintenant à sa 5ème année de diffusion. L’article suivant comprenant des passages des saisons précédentes, je vous conseille, si vous n’êtes pas encore arrivé à ce niveau de l’histoire, de rattraper votre retard et de consulter nos articles des saisons précédentes. Cette nouvelle saison marque-t-elle un tournant dans la série ? Je vous en propose une critique.

game of thrones le trone de fer affiche winter is coming

Une épopée toujours aussi haletante

Si cette série fait autant de fans dans le monde, c’est bien sûr grâce aux nombreux lecteurs, mais aussi par le pouvoir qu’a l’auteur de maintenir un intérêt continuel dans son histoire. Une véritable épopée qui sait jouer sur plusieurs registres pour combler la curiosité des fans. De nouveaux personnages, de nouvelles unions de famille, de nouvelles scènes et bien sûr, l’éternelle disparition de personnage, maintenant devenue habitude. A l’instar de la loi de Moore, cette habitude semble prendre le pas sur l’intrigue et ce qui était avant le choc du spectateur / lecteur devient son jeu de recherche.

Jon Snow maintenant commandeur des Gardes de Nuit, semble bien décidé à passer l’éponge sur le passé douloureux avec les Sauvages, afin de combattre ensemble ce qui arrive avec l’hiver. Les Lannister sont en déroute à la capitale après la perte de Tywin et la Mère des Dragons ne semble pas être capable de gérer ses provinces libres, avant même de pouvoir prétendre au Trône de Fer. Les rebondissements sont légions et nous n’en avons pas terminé avec cette série. Oui ? mais …

Des différences entre les livres et la série

Alors que la série garde une qualité exemplaire dans les costumes, les acteurs, la musique et même dans le scénario, nous sentons l’arrivée de ce que nous pourrions appeler : le syndrome Hobbit. Game of Thrones – la série, rattrape maintenant les livres et commence à manquer de base narrative.

« […] que je me sens desséché, un peu comme du beurre qu’on aurait étalé sur une tartine trop grande. »
Bilbon Sacquet

Pour rappel, George R. R. Martin n’a jamais écrit un seul épisode de la série et a confirmé récemment sur son blog qu’il ne compte pas le faire. HBO et leurs créateurs David Benioff et D. B. Weiss sont les seuls maîtres de l’adaptation sur petit écran. Même si l’on se doute que l’auteur des livres dispose sûrement d’un droit de regard / veto sur la série, il n’est en rien responsable des libertés portées à l’écran non comprises dans ses livres. Et ces libertés, dans les premières saisons minimes, commencent à se faire sentir, tel un effet papillon sur la série entière, créant de véritables polémiques politiques et sociétales tellement la série dispose maintenant d’un pouvoir impactant sur les spectateurs. Certains lecteurs crieront au scandale ou au sacrilège, mais il ne faut pas oublier les effets d’une adaptation. Alors que certains changements seront intéressants, d’autres auront plus une sensation de boucher les trous.

game of thrones le trone de fer affiche saison 5

Tyrion face à l’impensable.

La première partie de la saison 5 de Game of Thrones est quasiment vide d’intrigues et ne fait qu’avancer tranquillement l’histoire. Les deux derniers épisodes auront pour but de raccrocher notre curiosité et de nous faire oublier par la même occasion la lassitude du début, pour terminer en une apothéose de rebondissements pour nous faire faire attendre de nouveau un an. Cette volonté de délaisser le contenu de début et milieu de saison semble être la nouvelle voie de la série qui semble peiner à combler le manque de contenu narratif.

Game of Thrones reste une série incontournable

Ces prises de libertés étant exposées, il ne faut pas oublier la qualité de Game of Thrones. Mon avis est qu’il ne faut plus voir la série comme une adaptation fidèle des romans, mais bien une inspiration forte. Il est tout à fait possible de créer un univers cinématique sans être parfaitement fidèle à la source, Le Seigneur des Anneaux en étant un parfait exemple. Cette saison 5, libertés prises par rapport aux livres comprises, reste une excellente saison. En soulevant encore des questions de société contemporaine : la place de la femme, la liberté et son prix ou le fanatisme religieux ; la série ne perd pas son intérêt, encore faut-il reconnaître sa divergence d’avec les livres.

Game of Thrones saison 5 reste une excellente saison. Malgré des libertés de plus en plus importantes face aux livres et une certaine sensation de longueur sûrement due au manque de contenu narratif des livres manquants, la série reste incontournable pour son scénario, ses batailles, ses décors et ses acteurs. Critique étant faite sur les dérives par rapports aux livre, il faut surtout retenir la qualité de Game of Thrones qui reste remarquable malgré une lassitude possible du spectateur, bien dommage alors que l’hiver arrive enfin et ce qui suit aussi…

Si vous voulez en savoir plus sur Game of Thrones saison 5, je vous conseille les liens suivants :
http://series-tv.premiere.fr/News-Series/Game-of-Thrones-saison-5-le-scandale-Sansa-prend-une-ampleur-politique-aux-USA-4181093
http://www.telerama.fr/series-tv/game-of-thrones-saison-5-avis-de-grand-frais-sur-westeros,125234.php

Critique – Game of Thrones Saison 5
Game of Thrones saison 5 reste une excellente série malgré des libertés de plus en plus marquantes.
Acteurs
Scénario
Image et son
Mise en scène
On aime bien
  • Une série toujours aussi prenante
  • La qualité des décors, acteurs et du scénario
On aime moins
  • Le début du syndrome Hobbit
3.8L'avis
Note des lecteurs: (3 Votes)